L'Essor

Création d’une association contre les décorations aux magistrats

Insignes de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite (Photo d'illustration "L'Essor").

Une association présidée par un magistrat à la retraite et un magistrat en activité, dont le but vise à interdire de décerner des décorations aux magistrats en activité, vient d’être créée.

L’Association des magistrats allergiques aux décorations (AMAAD) est présidée par Louis Joinet, 82 ans, un ancien magistrat fondateur du Syndicat de la magistrature (SM), et par Matthieu Bonduel, ancien président du SM et magistrat à Créteil.

Cette association a pour but « de militer pour que les magistrats de l’ordre judiciaire ne reçoivent plus, ni ne puissent recevoir de décorations à titre professionnel et de promouvoir l’entrée en vigueur de la proposition de loi sur l’interdiction de certaines décorations pour les magistrats ».

Le Syndicat de la magistrature s’est prononcé en faveur de cette interdiction

Les décorations accordées aux magistrats font l’objet d’un débat récurrent depuis une vingtaine d’années.

Lors des audiences solennelles dans les différentes juridictions, on peut voir de hauts magistrats porter sur leur robe noire ou rouge ou sur leur hermine, les décorations pendantes de la Légion d’honneur ou de l’ordre national du Mérite.

Chaque année, une centaine de magistrats (pouvoirs judiciaires) sont nommés ou promus dans ces deux ordres nationaux par l’Elysée, Matignon ou un ministère (pouvoir exécutif).

Au nom de la séparation des pouvoirs, les parlementaires ne peuvent recevoir de décorations pendant leur mandat.

Exit mobile version