mardi 29 septembre 2020
Accueil / L'actualité Guadeloupe / Cinq homicides en moins de trois jours en Guadeloupe : “un niveau de violence hors norme”
Photo d'illustration (D.C L'Essor).

Cinq homicides en moins de trois jours en Guadeloupe : “un niveau de violence hors norme”

La Guadeloupe a connu, en moins de trois jours, cinq homicides, un fait “exceptionnel, même pour la Guadeloupe” selon les dires du procureur de la République de Pointe-à-Pitre, Xavier Bonhomme, mardi, sur les ondes locales.

Dans un communiqué commun, le préfet de Guadeloupe et le procureur général près la Cour d’appel de Basse-Terre ont précisé mardi que “ces homicides n’ont aucun lien entre eux”, mais que “leur dénominateur commun est bien ce niveau de violence hors norme qui caractérise trop souvent le règlement des conflits en Guadeloupe”.  Ces homicides recouvrent “l’ensemble du spectre de la délinquance violente à laquelle nous sommes régulièrement confrontés : conflit de voisinage, crime passionnel, agression crapuleuse et règlement de compte”, ont-ils ajouté.

Dans la nuit de lundi à mardi, un jeune homme a été tué par arme à feu aux Abymes, a-t-on appris par la radio locale RCI, qui parle “d’expédition punitive” et d’agression “ciblée” :

La victime “née en janvier 1997, venait d’avoir 20 ans” et “était connu” des services de police pour des “faits de délinquance”, a précisé Xavier Bonhomme à l’AFP. Le magistrat confirme plusieurs impacts de balles, notamment “au thorax”. “Le mode opératoire laisse penser à un règlement de compte, sans que l’on en sache exactement le motif”, a-t-il expliqué.

Lundi matin, vers 1H45, un jeune homme de 22 ans est décédé par balles pour, “selon toute vraisemblance, un vol de scooter”, a précisé le procureur. Les auteurs, “au moins deux”, sont toujours recherchés par la police judiciaire.

Enfin le week-end a aussi connu son lot de crimes de sang. A Sainte-Rose, un homme a été tué, peut-être à l’aide d’un coutelas: “deux gardes à vues sont en cours” a indiqué le procureur.

Au Moule, un crime amoureux a fait trois victimes: un homme a tué son épouse et celui qu’il suspectait d’être son amant. L’auteur de ce double homicide s’est ensuite suicidé en retournant l’arme contre lui.

Le préfet et le procureur général soulignent que “la stratégie offensive mise en oeuvre depuis le mois de septembre 2016 (occupation de la voie publique et accroissement du potentiel d’investigation) a permis d’inverser la tendance avec des résultats encourageants”, mais “les crimes qui viennent d’être commis justifient la détermination de l’État à lutter contre toutes les formes de violence”.

Ils réuniront “dans les tous prochains jours un État-Major de Sécurité extraordinaire”.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *