vendredi , 18 juin 2021

Le général d'armée Christian Rodriguez, directeur général de la Gendarmerie nationale. (Photo: LP/L'Essor)
Le général d'armée Christian Rodriguez, directeur général de la Gendarmerie nationale. (Photo: LP/L'Essor)

Christian Rodriguez: “La série Capitaine Marleau est plutôt pas mal”

Le directeur de la Gendarmerie juge “plutôt pas malla série télévisée à succès “Capitaine Marleau”. Celle-ci donne une “image un peu décalée” de l’Arme, estime le général d’armée Christian Rodriguez avec beaucoup d’humour.

Le DGGN participait mardi à l’émission “C’ à vous” sur France5, à la veille de la manifestation des policiers devant l’Assemblée nationale. Le général Rodriguez a ainsi répondu aux questions sur la traque du double meurtrier des Cévennes, sur les violences contre les policiers et les gendarmes et sur la tribune des militaires. Interrogé sur le “Capitaine Marleau”, il a pour la première fois donné son avis sur les aventures de cette officière de Gendarmerie à la tenue excentrique et aux enquêtes improbables.

“J’ai peu d’officiers comme le capitaine Marleau”

C’est une série qui fait un tabac“, a reconnu le général Rodriguez. “Pour être honnête, j’ai peu d’officiers comme le capitaine Marleau. Je vous les amènerai quand j’en trouverai !“, a-t-il dit. En ajoutant: “Je pense que mes gestionnaires auraient sans doute quelques difficultés” avec ce genre d’officiers.

Pour le DG, cette série “donne peut-être une image un peu décalée de la Gendarmerie mais aussi plutôt pas mal”. Elle lui rappelle aussi l’époque du “Gendarme de Saint-Tropez”. Mais, glisse-t-il, “mon père était gendarme et je n’ai pas vu beaucoup de gendarmes qui ressemblaient au Gendarme de Saint-Tropez“.

Lire aussi: Saint-Tropez : le retour de Cruchot (calendrier de diffusion du film)

Cette série ou ces films, “donnent une image sympathique et voilà l’image que je souhaite que la Maison donne à la population”, assure-t-il. “Le gendarme, c’est celui que l’on connaît, que l’on a déjà vu, que l’on reconnaît et qui est proche et qui d’ailleurs vit sous le contrôle social de la société et de la population sur laquelle il veille”. Et de conclure: “Tout ça génère finalement quelque chose qui ne m’est pas désagréable“.

Née en septembre 2015, la série “Capitaine Marleau” bat régulièrement des records en dépassant même les 7 millions de téléspectateurs. France Télévisions précise à L’Essor que les deux derniers épisodes inédits diffusés récemment sur France 2 ont réuni 7,1M de téléspectateurs soit 26,4% de part d’audience. Elle s’est même payé le luxe de battre l’émission de TF1 “Koh-Lanta”. Réalisés par Josée Dayan, les différents épisodes accueillent comme invités tout ce que la France compte comme actrices et acteurs connus.

L’actrice Corinne Masiero, 57 ans, campe depuis six ans le personnage haut en couleurs de cette capitaine Marleau. Toujours coiffée de sa chapka rouge, elle porte une chemise à carreaux de bucheron canadien. Elle arrive sur les lieux des crimes au volant de sa vieille Range Rover. Elle salue gendarmes et témoins du peu protocolaire “Youyou, c’est la Maréchaussée“. Avant de confondre les méchants après une enquête très peu conforme au code pénal.

PMG

14 comments

  1. Alors là, c’est le bouquet !
    La France est foutue !

  2. Monique Thibault

    je trouve au contraire qu’elle se moque des gendarmes et qu’elle donne une très mauvaise image de la gendarmerie. Cette façon qu’elle a de traiter les gendarmes, le tutoiement et cette façon d’interpeller ces même gendarmes. Comment voulez-vous qu’un jeune qui regarde ce film ait un quelconque respect pour l’arme. Je ne suis pas directeur de la gendarmerie mais je trouve que ces “films” sont une honte

  3. Rabagliato Champ

    “Capitaine Marleau pas mal” ….!!!????c’est une blague ? je crois n’avoir jamais rien vu d’aussi débile sur la Gendarmerie. Le DG doit être le seul a apprécier ce foutage de gueule, j’avoue ne pas savoir comment définir
    cette série tellement elle est nulle et insultante pour les gendarmes qui tous les jours risquent leur peau pour assurer la sécurité de nos concitoyens.

  4. Le DG était dans un plan com, il me semble qu’il faille situer son avis dans cette seule perspective. Ce n’apparaît pas être du premier degré.

  5. j’avais laissé un commentaire….il n’y est plus…la censure existe donc ! même sur l’Essor…quand ça ne va pas de le même sens. Je n’étais plus abonné à l’Essor depuis que ce journal avait refusé de mettre un bandeau noir en signe de deuil quand un camarade d’une autre Arme tombait…..je vais donc me dés inscrire du site.

    • Votre commentaire a été publié. (Comme vous n’êtes plus au nombre de nos abonnés, depuis 10 ans…, je m’étonne que vous ayez accès à nos articles, dont la lecture est réservée à nos abonnés…)

  6. La question n’est pas de savoir l’avis du DGGN sur cette série, encore que je ne le comprends pas eu égard à l’attitude du personnage Marleau envers la Gendarmerie et les gendarmes. La vraie question qui se pose est le soutien logistique que la Gendarmerie apporte à la série qui ne valorise pas l’image de l’Arme, et je n’arrive pas à trouver la réponse.
    Un réserviste citoyen choqué

  7. Je ne connais pas la GENDARMERIE du du sois disant capitaine MARLEAU !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  8. Alors là !! c’est une première !! le directeur général qui apprécie ” Capitaine Marleau” cette femme vulgaire, débraillée aux antipodes de la rigueur légendaire du gendarme !!
    Quelle mauvaise surprise !!
    Notre directeur donne dans la tendance politique du moment !! et c’est très regrettable !!

  9. Mon Général je suis “désolé pas mal ” , je ne comprends pas du tout c est une honte de lire ça , une série comme ça est une honte avec notre institution ,que j ai servi pendant 33 ans , je n’ai pas toujours été d’accord avec ma hiérarchie et j avais le respect du grade , quand je vois dans la présentation un “soit disant ” Officier de Gie arriver dans une brigade et dire “Salut Bande de naze ” je suis outré et je me souviens d une époque ou le respect , la politesse était de mise (même s’il n en pensait pas moins ) et surtout le respect jamais je n ai vu ou entendu ce style de réflexion , je suis désolé de voir de tel propos mais il est vrai que la politique met une certaine pression sur la carriere mais de la a accepter de telles choses c’est d un dégout , je ne comprends pas du tout ce style de reflexion , un peu de rspects au moins pour ceux qui ont représenté cette institution vieille de quelques siécle , en attendant mes respects Mr le DG j ai été plus respecté par un civil qui était DG que par un soit disant homme de l’arme ca désole

  10. MME CITERNE Danielle

    je suis fille nièce et femme de gendarme je trouve que cette série est une honte pour la gendarmerie où avez vous déjà vu un officier de gendarmerie en chapka habillé comme un clown et un parlé de charretier. Mon mari major de gendarmerie décédé en 2018 serai outré. Pourquoi la gendarmerie n’a rien fait
    c’est une série que ne regarderai plus une fois m’a suffit.

  11. Je suis tout simplement outré qu’une telle série télévisée puisse être diffusée . Qu’un général de gendarmerie accorde crédit à un torchon pareil est une honte. Ancien sous-officier supérieur de l’Arme je suis véritablement dévasté par cette ignominie.

  12. On a le directeur de la gendarmerie que l’on mérite…… Il devrait réfléchir un peu avant de dire une connerie aussi grosse. Cette série est une honte. Les gendarmes que j’apprécie au demeurant, passent pour des idiots. Et l’actrice principale en chapka…… franchement, on ne peut pas cautionner tout. Cette institution que mon grand père a servi pendant des décennies est discréditée à la fois par ce genre de série, mais par le manque de courage de ses chefs, le plus gradé pour commencer…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.