mercredi 30 septembre 2020
Accueil / Société / Le chèque de Lidia, veuve de gendarme, pour l’enfant du couple de policiers assassinés
Photo d'illustration (L'Essor).

Le chèque de Lidia, veuve de gendarme, pour l’enfant du couple de policiers assassinés

Lidia, 80 ans, veuve de gendarme, vient d’envoyer via « L’Essor », un chèque de 50 euros destiné à l’enfant, désormais orphelin âgé de trois ans, du couple de policiers assassinés par un jihadiste le lundi 13 juin à Magnanville (Yvelines).

Elle a adressé son courrier depuis son petit village du pays de Lauzun, dans le Lot-et-Garonne. Cette fidèle abonnée de « L’Essor » continue à recevoir le mensuel, onze ans après le décès de son mari, qui a notamment été gendarme au Sahara.

« 50 euros, ce n’est pas beaucoup », s’excuse l’octogénaire. Elle regrette d’être « trop âgée » car elle « aurait bien pris le petit chez elle» du couple assassiné pour s’en occuper.

Son chèque a été  adressé par « L’Essor » à la Fondation Jean Moulin qui est chargée de recueillir les dons.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *