mardi 29 septembre 2020
Accueil / Société / Changement de tête au Renseignement territorial, les ex-RG
Photo d'illustration (L'Essor).

Changement de tête au Renseignement territorial, les ex-RG

Jérôme Léonnet, actuel numéro 2 de l’Inspection générale de la Police nationale (IGPN, la “Police des polices”), va prendre la tête du Service central du Renseignement territorial (SCRT), les ex-Renseignements généraux.

Jérôme Léonnet, 52 ans, devrait “dans les tout prochains jours” prendre la tête de ce service de renseignement à la place de Philippe Bertrand, 45 ans, ont assuré ces sources. Le second rejoint le cabinet du Directeur général de la Police nationale (DGPN) comme directeur.

Jérôme Léonnet a effectué une partie de sa carrière de commissaire aux anciens Renseignements généraux avant d’être nommé conseiller technique du préfet de police de Paris en 2000. Entre 2004 et 2005, il a été membre du cabinet de Dominique de Villepin comme conseiller “police” et avait été très vivement pressenti pour occuper ce même poste au cabinet de Manuel Valls lorsque celui-ci était place Beauvau.

Le SCRT a été officiellement créé en mai 2014 avec mission de s’atteler au renseignement dit de “proximité” ciblant la surveillance des mouvements sociaux, les violences urbaines, l’économie souterraine ainsi que les mouvements ultras de droite et de gauche.

Le gouvernement a profondément remanié le Renseignement, tirant notamment les leçons de l’affaire Merah, en créant au printemps la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) dotée de moyens importants pour lutter contre le terrorisme et les filières jihadistes.

Dans le cadre de cette réforme, le SCRT avait remplacé la sous-direction de l’information générale (SDIG), elle-même née de la disparition des RG en 2008.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *