mercredi 28 octobre 2020
Accueil / Société / Baisse de l’ISSP : 250 policiers manifestent à Paris
véhicule de police
Photo d'illustration (L'Essor).

Baisse de l’ISSP : 250 policiers manifestent à Paris

Plus de 250 policiers protestaient jeudi à l’appel de l’Unsa police, troisième syndicat de gardiens de la paix, contre la baisse d’une indemnité pour les élèves policiers, devant la direction des ressources humaines du ministère de l’Intérieur à Paris. “Les policiers ne sont pas des dindons”, pouvait-on lire sur une banderole brandie par des policiers en civil.

“On a un métier difficile, les collègues doivent se justifier en permanence et tout un tas de réformes les obligent à se remettre en cause et voilà qu’on touche à la fiche de paie des plus petits salaires, on ne comprend pas”, a affirmé Philippe Capon, secrétaire général du syndicat. L’UNSA police est indignée du choix de baisser l’ISSP des élèves policiers et gendarmes de 200 euros par mois, qui “réduira leur salaire de 16 % et les mettra au niveau du SMIC”.

“On n’est pas allé chercher l’argent chez les commissaires”

Les syndicats de police sont vent debout contre la baisse de cette indemnité inscrite dans le budget “Sécurité” 2014. Selon Bercy, il s’agit de permettre ainsi une économie de 12 millions d’euros en 2014 au ministère de l’Intérieur. Le syndicat déplore également que la grille indiciaire des policiers et gendarmes de terrain qui devait augmenter au 1er janvier 2014, n’augmente qu’au 1er octobre 2014.

“Avec les arbitrages retenus pour le budget 2014, on touche aux plus bas salaires. On n’est pas allé chercher l’argent chez les commissaires.(…). Nous demandons que les restrictions budgétaires se fassent sur les 25 millions d’euros de primes aux résultats exceptionnels directement liées à la politique du chiffre qui malheureusement continue à être menée par l’actuel ministre de l’Intérieur Manuel Valls”, a affirmé Philippe Capon.

Un autre syndicat de policiers, Unité police SGP-FO (premier syndicat), a appelé les policiers à la “mobilisation” le 22 octobre, leur demandant “de se rassembler” en tenue civile devant les préfectures de région et devant le ministère des Finances à Paris.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.