mardi 13 avril 2021
Accueil / A la Une / “Albatros”, le dernier film de Xavier Beauvois, met en scène un gendarme confronté à la misère sociale
Le film de Xavier Beauvois met en scène un gendarme confronté à la misère sociale. Photo d'illustration (D.C L'Essor)
Le film de Xavier Beauvois met en scène un gendarme confronté à la misère sociale. Photo d'illustration (D.C L'Essor)

“Albatros”, le dernier film de Xavier Beauvois, met en scène un gendarme confronté à la misère sociale

Installé depuis une quinzaine d’années dans une ferme à Bénouville près d’Étretat, le cinéaste Xavier Beauvois a choisi la Normandie comme décor de son dernier film. “Albatros” raconte l’histoire d’un gendarme dont la vie bascule après avoir tué un homme en voulant l’empêcher de se suicider.

Au casting de ce drame social “fort et maîtrisé” selon Le Télégramme, les acteurs Jérémie Renier, Marie Julie Maille, Victor Belmondo, petit-fils de Jean-Paul, ou encore Madeleine Beauvois, la fille du réalisateur. Le tournage s’est déroulé à Etretat, à Fécamp et au Havre fin 2019.

Le gendarme va devoir apprendre à vivre avec le remords

Laurent, joué par Jérémie Rénier, est commandant de la brigade d’Étretat. Incestes, suicides et violences conjugales sont le lot quotidien du gendarme. Derrière la carte postale de ce coin de Normandie souriant et paisible, la misère sociale produit en effet des drames à répétition. Une réalité avec laquelle le militaire compose tant bien que mal grâce à la solidarité de ses collègues et à la douceur de son foyer où il retrouve sa compagne et leur fille.

Mais tout va basculer lorsqu’il est appelé un jour en urgence. L’une de ses connaissances, un jeune agriculteur miné par les déboires financiers et les soucis administratifs, tente de se suicider. En se rendant sur place pour lui sauver la vie, Laurent tire et le tue. Le gendarme va devoir désormais apprendre à vivre avec le remords…

Le film de Xavier Beauvois sélectionné à la Berlinale

“Je suis pote avec les gendarmes du coin, et c’est en discutant avec eux que j’ai eu l’idée du film”, explique Xavier Beauvois. La mort d’un éleveur de bovins en Saône-et-Loire en 2017, tué alors qu’il fonçait sur des gendarmes dans un geste désespéré, a aussi constitué un déclic. Fasciné par les forces de l’ordre – “des gens qui vont là où on n’a pas le droit, tout comme les cinéastes” – le réalisateur a voulu filmer les destins de “personnes ordinaires qui vivent tout à coup quelque chose d’extraordinaire”.

Lire aussi: Un roman sur la Grande Guerre récompensé par le Prix de la Gendarmerie 2021

L’auteur de “Des Hommes et des Dieux”, Grand Prix à Cannes et César du meilleur film en 2010, “ne pense pas que l’on puisse changer quoi que ce soit avec des films“. Mais il reste, à l’unisson de ses personnages, “en colère devant l’indifférence générale”.

Sélectionné à la Berlinale, “Albatros” est en compétition pour l’Ours d’or du meilleur film. Cette dernière se tient jusqu’à vendredi, en ligne uniquement.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.