lundi 21 septembre 2020
Accueil / L'actualité Centre-Val de Loire / Hommage républicain au policier tué jeudi à Paris (Vidéo)
Hommage républicain au policier tué jeudi à Paris (Photo PMG/L'Essor).
Hommage républicain au policier tué jeudi à Paris (Photo PMG/L'Essor).

Hommage républicain au policier tué jeudi à Paris (Vidéo)

La France a rendu mardi un hommage républicain et émouvant au capitaine de police et ancien gendarme adjoint volontaire Xavier Jugelé, 37 ans, tué par un terroriste jeudi soir sur les Champs-Elysées à Paris.

Sous un ciel gris et froid, le monde politique rassemblé dans un élan œcuménique, dont les deux candidats au second tour le présidentielle Marine Le Pen et Emmanuel Macron, ont assisté dans la cour de la Préfecture de police à la cérémonie présidée par François Hollande.

Des détachements de la police,  de la gendarmerie, de militaires de Sentinelle et de sapeurs-pompiers de Paris étaient rangés à quelques pas du cercueil du policier tué recouvert d’un drapeau tricolore et encadré de six policiers de la 32ème compagnie d’intervention de la Préfecture de police, portant la fourragère rouge de la Légion d’honneur.

En s’adressant à Xavier Jugelé dans un discours poignant, Etienne son conjoint a dit : « Ce jeudi soir, je suis rentré sans toi ». Il a raconté que quelques heures auparavant le couple avait parlé de ce voyage lointain qu’ils étaient en train de préparer. « Je souffre sans haine », a assuré Etienne en ajoutant que « l’on ne devient policier ou gendarme que par choix ».

Xavier Jugelé avait été gendarme adjoint volontaire au PSIG  de Saint-Jean-d’Angély (Charente-Maritime) avant de rejoindre la police à Paris en 2010. Il avait également été réserviste de la gendarmerie jusqu’en 2015 tout en étant policier.

Sur le site de « L’Essor de la Gendarmerie », l’ancien commandant du PSIG de Saint-Jean-d’Angély a dit qu’il  avait « eu l’honneur de connaître Xavier et de l’apprécier. J’ai eu beaucoup de peine et de tristesse lorsque j’ai appris sa mort ». Pour son ancien chef, « c’était un garçon très apprécié, sincère, calme et honnête et je veux m’associer à la peine de sa famille, de son compagnon et de la famille de la Gendarmerie de la Police et apporter mon soutien moral aux personnels du PSIG qui l’ont connu tout comme moi ».

A 11h00, au début de la cérémonie parisienne, le drapeau tricolore a été mis en berne et une minute de silence observée dans toutes les unités de gendarmerie.

« De nouveau, la République a perdu l’un de ses gardiens parmi les plus valeureux », a relevé ensuite le Président de la République dans son hommage au policier tué. « C’est parce qu’il était policier qu’il a été frappé car les policiers et les gendarmes sont devenus des cibles », a poursuivi François Hollande. S’adressant au conjoint de Xavier Jugelé, il l’a assuré « Votre chagrin est le chagrin de la République ».

Le président s’est ensuite tourné vers les « élus » en leur demandant « d’accorder aux policiers et aux gendarmes les ressources budgétaires nécessaires pour agir ».

Le combat contre le terrorisme « sera long, éprouvant et difficile mais victorieux », a conclu François Hollande.

Il a ensuite accroché sur un coussin posé sur le cercueil du policier la croix de chevalier de la Légion d’honneur.

PMG

Son père, major en retraite dans l’armée de l’air et président d’une section de médaillés militaires est venu en tenue.  (photo Twitter La Nouvelle République )

Un hommage dans le Loir-et-Cher

 

Un hommage a également été rendu dans le Loir-et-Cher dont était originaire Xavier Jugelé et où sa famille habite. Une minute de silence a aussi été observée au commissariat de Blois et à l’hôtel de ville de Romorantin où ont été célébrées ses obsèques ce mardi après-midi. Dans la cour de l’hôtel de ville de Romorantin, relate la Nouvelle République, plus de cent personnes se sont réunies, ce mardi midi, pour respecter une minute de silence et chanter La Marseillaise en hommage à Xavier Jugelé, “compatriote romorantinais” tué jeudi dernier. Rappelons que la famille du policier est installée dans la capitale solognote depuis le début des années 1990.

 

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *