lundi 23 juillet 2018
Accueil / Vie des personnels / Patrice Ribes, chef du PGHM de Savoie : l’ascension exemplaire d’un gendarme montagnard
Guide de haute-montagne depuis 1998, le capitaine Patrice Ribes, commande le PGHM de Savoie (Photo/AVL’Essor).

Patrice Ribes, chef du PGHM de Savoie : l’ascension exemplaire d’un gendarme montagnard

Le capitaine Patrice Ribes, qui vient de prendre à Bourg-Saint-Maurice  le commandement du Peloton de Gendarmerie de haute-montagne de la Savoie, est le prototype du gendarme montagnard. Sa carrière est de celles que l’on cite en exemple.

A droite, le major Christian Crueize, du PGHM de Modane, et au centre, l’adjudant-chef Pascal Loszach, du PGHM de Bourg-Saint-Maurice (ici avec l’adjudant-chef Pierre-Yves Besson du PGHM de Grenoble, membre du Groupe spéléo Isère) (Photo/AVL’Essor).

Originaire des Pyrénées-Orientales dans un joli village qui s’appelle Latour de France (ce qui ne peut pas s’inventer), l’officier est devenu savoyard, à la fois par son mariage et par sa carrière.

En 1983, cette magnifique institution que fut le service militaire l’avait d’abord conduit à Tulle. Deux mois plus tard il était à Saint-Astier comme élève-brigadier. Il s’y fit remarquer. 0n le garda au Centre jusqu’à la fin de son service national.

Mais il n’était plus question pour lui de quitter la Gendarmerie. Ainsi, en 1984, il se retrouva à l’ESOG de Montluçon. L’escadron montagne 4/14 de Pamiers lui donna ensuite une dernière occasion de séjourner dans le Sud-ouest.

A l’époque, déjà, il rêve de PGHM “si j’en suis capable, sinon je tenterai le GIGN“, dit-il alors.

Ce sera une affectation en PGHM qui s’offrira à lui grâce à sa réussite dans la formation montagne : le voilà donc, en 1989, au PGHM de Bourg-Saint-Maurice (Savoie) avec lequel il participe à la sécurité des J.O. d’Albertville (1992). La même année, il est affecté au prestigieux PG de Chamonix. Promu maréchal des logis-chef, il le quitte quatre ans plus tard pour celui de Modane, dans l’autre vallée savoyarde. Mais il revient dans la capitale mondiale de l’alpinisme en 2000. Il va y être adjudant, adjudant-chef et major.

En 2007, promu officier, Patrice Ribes prend le commandement de la “succursale” haut-savoyarde d’Annecy pour cinq ans. Un retour à Chamonix, pour cinq ans encore, fait de lui l‘un des gendarmes ayant passé le plus de temps dans cette unité célèbre dans le monde entier.

Son parcours de carrière le ramène en Savoie, chère à son épouse et à ses deux enfants : il commande désormais les PGHM de Bourg-Saint-Maurice et de Modane.

A.V.

A voir également

Le chef d’escadron Peigney, passe de l’EDSR de Saône-et-Loire à celui du Haut-Rhin

Le chef d’escadron Jérôme Peigney, commandant l’EDSR de Saône-et-Loire prendra le commandement de l’EDSR du …

Un commentaire

  1. jacquot

    Bonjour

    pourrait-on connaitre le nouveau JOB du Général CA BARADEL Simon qui se retire dans les alpes ?? j”ai bien connu cet homme remarquable et je voudrai savoir ce qu’il va devenir !!!..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *