vendredi 6 décembre 2019
Accueil / Réserve / Réserves, essence: la bataille du budget de la Gendarmerie bien entamée
Les 73 réservistes de la première compagnie de réserve territoriale ont préparé leur départ au fort de Rosny.
Les réservistes de la première compagnie de réserve territoriale avant leur départ pour les îles touchées par l'ouragan Irma (Crédit photo: GT/ L'Essor).

Réserves, essence: la bataille du budget de la Gendarmerie bien entamée

Les gendarmes devraient connaître d’ici quelques semaines le futur budget, pour l’année 2019, consacrée à l’Arme par le gouvernement. En coulisses, les militaires s’activent pour obtenir gain de cause dans cette stratégique bataille du budget.

Première bonne nouvelle, les finances des réserves, resserrées au printemps dernier, vont pouvoir reprendre de la bête. Dans un message transmis aux réservistes ce mardi 18 septembre, la Gendarmerie signale avoir reçu une enveloppe financière complémentaire de crédits pour la réserve.

Lire sur L’Essor : Réserves : 600 réservistes en plus convoqués par jour jusqu’à la fin de l’année

L’arbitrage gagné par le ministre de l’Intérieur, “témoigne de la confiance du pouvoir politique aux réservistes opérationnels de la Gendarmerie”, remarque auprès de L’Essor le capitaine de réserve Renaud Ramillon-Deffarges. Une attention importante aux yeux du président de l’Anorgend, deux mois après la mise en cause, en dehors de leurs missions pour la Gendarmerie, des réservistes de l’Elysée Alexandre Benalla et de Vincent Crase pour des violences commises lors de la manifestation du 1er Mai.

Deuxième bonne nouvelle, ces crédits supplémentaires qui représentent 600 réservistes en plus par jour jusqu’à la fin de l’année vont être accompagnés d’un abondement pour le fonctionnement des réserves,  carburant mais aussi pour des frais divers, comme la nourriture etc.

Ce sujet de l’essence avait été remis récemment sur la place publique par le sénateur (LR) de la Haute-Saône Alain Joyandet. Ce dernier s’était inquiété, début septembre, de la pénurie de carburant dans les brigades de Gendarmerie. L’élu rapportait des difficultés matérielles dont lui ont fait part des militaires. “Ils m’ont unanimement indiqué qu’ils ne disposaient plus, notamment, du carburant nécessaire pour sortir autant de fois qu’ils le souhaiteraient avec leurs véhicules sur le terrain”, s’indignait-il dans un courrier envoyé au ministre de l’Intérieur.

 

G.T.

A voir également

Sainte Geneviève, illustration (Photo : wikipédia/creative commons).

A Dun-le-Palestel, les gendarmes réunissent la statue de Sainte-Geneviève et son modèle

Parmi les nombreuses célébrations honorant sainte Geneviève, celle de Dun-le-Palestel brille d'un éclat tout particulier.

Un commentaire

  1. SAUTRON

    Cesser de faire l autruche dans cette institution remplie d officiers généraux francs maçons. la gendarmerie n est plus une institution intègre du moins si elle l a été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *