vendredi 26 avril 2019
Accueil / Réserve / Pourquoi les réservistes vont attendre janvier pour leur solde
L'engagement des compagnies de réserve territoriale était une première (Ph: M.GUYOT/ESSOR)
L'engagement des compagnies de réserve territoriale était une première (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Pourquoi les réservistes vont attendre janvier pour leur solde

Les réservistes de la Gendarmerie vont devoir patienter quelques mois. Le paiement des soldes de leurs missions réalisées de septembre à décembre ne sera pas effectué avant le mois de janvier 2019.

Le directeur général de la Gendarmerie, Richard Lizurey, s’est en fait déjà expliqué sur ce retard de paiement des soldes il y a deux semaines. Devant les députés de la commission de la défense, le 16 octobre, il avait en effet annoncé que les réservistes convoqués depuis septembre ne seraient pas payés avant 2019, “en accord avec la direction du budget”.

“Serrer les dents”

S’il n’y a pas de restriction budgétaire, mais un simple décalage, ce report risque d’être difficile à vivre pour les réservistes. “Ce sont quatre mois où il faudra serrer les dents, admet auprès de L’Essor le capitaine de réserve Renaud Ramillon-Deffarges, le président de l’Anorgend. Nous comprenons qu’il va être difficile pour certains réservistes de ne pas être payés pendant quatre mois. Cela va être problématique pour des militaires du rang, des étudiants, qui vont devoir avancer des frais de transport ou de bouche pour leurs missions de réservistes.”

Des réservistes au cours d’un contrôle routier. Photo d’illustration (N.D/L’Essor).

Les décalages dans le paiement des soldes des réservistes ne sont pas une nouveauté. Par exemple, il n’y a pas habituellement, de mémoire de réserviste, de solde versée lors du mois de décembre, pour cause lissage budgétaire. Mais, cette année, l’ampleur du décalage est bien plus importante.

Ce report est a priori la dernière (mauvaise) pilule à avaler pour les réservistes lors d’une année 2018 décidément bien compliquée. Tout commence en mai, où plusieurs régions de Gendarmerie annoncent à leurs réservistes opérationnels une pause dans les missions. Ces deux périodes de suspension, avant et après les grandes vacances, sont alors justifiées “au regard d’un budget dédié à la réserve plus contraint qu’en 2017 et d’un fort engagement des crédits à ce jour”.

Lire aussi sur L’Essor : Des problèmes de budget entraînent des pauses dans l’emploi des réservistes opérationnels

Budget supplémentaire

Au printemps dernier, le patron des gendarmes est confronté à une situation inquiétante. L’Arme risque de dépasser les dépenses prévues en matière de masse salariale par la loi de finances initiale. Pour éviter un crash budgétaire, le général Lizurey joue sur les “deux seuls outils de régulation” dont il dispose. Il retarde d’un mois et demie l’entrée des élèves en école de Gendarmerie et il réduit les crédits de la réserve.

Discours du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb lors de ses voeux à la Gendarmerie, en présence du directeur général, le général d'armée Richard Lizurey (MG/L'Essor)
Gérard Collomb, en présence du directeur général, le général d’armée Richard Lizurey (MG/L’Essor).

Mauvaise, la situation budgétaire des réserves aurait même pu devenir critique sans l’arbitrage obtenu, au mois de septembre, par l’ancien ministre de l’Intérieur Gérard Collomb. Ce dernier a laissé un beau cadeau de départ aux réservistes : une autorisation d’engagement supplémentaire de 19 millions d’euros.

Lire aussi sur L’Essor : Réserves : 600 réservistes supplémentaires par jour jusqu’à la fin de l’année (actualisé)

C’est cette somme qui permet aujourd’hui à la Gendarmerie de réemployer sur le terrain 2.700 réservistes par jour en moyenne depuis le 1er septembre. Il y a toutefois une subtilité comptable. Selon l’association de réservistes Anorgend, le ministre a obtenu un plus en autorisation d’engagement (les dépenses pouvant être engagées), mais pas en crédits de paiement (les dépenses pouvant être payées dans l’année). Ce qui explique aujourd’hui le décalage dans le paiement des soldes des réservistes.

Gabriel Thierry.

A voir également

Les 73 réservistes de la première compagnie de réserve territoriale ont préparé leur départ au fort de Rosny.

Les réservistes militaires du rang vont prendre du galon

Les militaires du rang de réserve vont être progressivement avancés au grade de gendarme de réserve au cours de l'année 2019.

12 Commentaires

  1. Lesaigneur

    Parce que que les officiers se partagent les PRE (Primes pour Résultats Exceptionnels ) et que les caisses sont vides. C est bien connu, alors que les petites mains s agitent, ce sont les “cols blancs” qui encaissent. Ceci se répète chaque année et est parfaitement vérifiable

  2. Cenee

    J’ ai quitte l’arme en novembre 2011 avec le grade major sur concours. Après 7 ans de reserve, je viens de terminer toujours avec le même grade. Mes notations ont toujours été élogieuses à mon encontre et pourtant. J’ ai pu constater que les jeunes réservistes que je dirigeais obtiennent ces grades souvent par copinage. La gendarmerie oublie les anciens de l’arme, aucune reconnaissance . Certains réservistes travaillent au bureau Reserve et sur le terrain. Ils choisissent ainsi des missions très avantageuses pour eux (proximité du domicile,aucun frais de déplacement, renfort côtier , etc)

    • CHEVIGNY Gilberrt

      je ne suis pas surpris, c’était mon cas, tandis que les jeunes réservistes(civils) montent en grade très rapidement… le jeune pourrait commander le vieux -gradé- Mais durant ces 7 années je n’ai pas eu de problèmes de commandement.

  3. ludovic tondeur

    je suis réserviste, l’article devrait rectifié ce sont les missions ,pour mon cas perso et malheureusement pour beaucoups les missions depuis juillet qui ne sont pas payées et non septembre.

    • Jeje_stp

      Je confirme.
      Pas de paiement des missions effectuées depuis fin juillet

    • Robert

      Oui pareil pour moi depuis le mois de juillet

  4. Paris

    Je suis réserviste depuis février 2018. Ancien de l’arme, j’ai connu tout au long de ma carrière de moblot les retards de paiement de l’IJAT. Je confirme les propos de “ludovic tondeur”, dans mon groupement d’appartenance les missions ne sont plus payées depuis juillet. Nous travaillons donc à crédit et les missions sont honorées, au grand plaisir de nos camarades d’active.

  5. Non votanr

    Je suis entièrement d’accord ave Cenée. Pas de paiement pour ma part depuis fin juillet – fin de mon contrat de réserviste, après 45 années de service ‘ active et réserve”. ( Major concours échelon exceptionnel – active)
    Je constate depuis ses 45 ans que le budget gendarmerie, comme tous les autres de l’état, ne sont malheureusement prévu que pour 9 mois ( chercher l’erreur) les banques n’accepteraient pas que nous gérerions notre budget ainsi ( nos chefs non plus en cas de dépassement de crédit essence ou téléphone)
    L’état n’est pas à la hauteur de ses ambitions – il n’est pas normal que les jeunes recrues ne soient pas payés, quel exemple donne-t-on et le risque qu’ils partent ailleurs pour être payés, comme tous les salariés, à l’issue du mois écoulé.

    IL y aurait tant de chose à dire

  6. DINSDALE

    Bjr je confirme les gros retards de paiement depuis juillet….Un petit détail pour les URT du tour de France soit 6 jours consécutifs sur le terrain n ont pas été honorées non plus . Cette mission était sous convention donc payée par le TDF et rien à voir avec budget réservistes…..alors où est cet argent ……?

  7. Laurent

    Bonsoir, pour ma part au risque de surprendre, c’est depuis le mois de mai 2018 que je ne suis pas rémunéré. Il faut même attendre plusieurs mois pour les frais de déplacement soient remboursés !!! Tout le monde dira que c’est HONTEUX et ça l’est mais nos chefs directs, avec le sourire, sans compassion, sans explication aucune, nous tienne ce langage ; normalement vous serez indemnisés en janvier……. Que doit penser la nouvelle génération ? Mais surtout, que dois penser l’ancienne génération ?????

  8. Hb

    Pour ce qui me concerne en janvier je n’ai touche qu une partie de ce qui est dû depuis juillet 2018 et que dire des frais déplacements pas payés depuis de trop nombreux mois tout comme l active.
    Et maintenant en Champagne Ardenne toutes le convocations annulées en février. Il n y a pas de budget. Mais où est donc passé l argent.
    C est desolant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !