jeudi 1 octobre 2020
Accueil / L'actualité Hauts-de-France / Enquête de la gendarmerie sur des vols de métaux : cinq personnes interpellées en Roumanie
Cinq commanditaires impliqués dans une vaste filière de recel de métaux et minerais semi-précieux agissant en France ont été interpellés en Roumanie mercredi, a annoncé la gendarmerie.

Enquête de la gendarmerie sur des vols de métaux : cinq personnes interpellées en Roumanie

Cinq commanditaires impliqués dans une vaste filière de recel de métaux et minerais semi-précieux agissant en France ont été interpellés en Roumanie mercredi, a annoncé la gendarmerie.

“Cette opération apparaît comme une des actions les plus importantes menées en coopération avec la Roumanie en matière de lutte contre le crime organisé au cours de ces dernières années”, a souligné la gendarmerie nationale dans un communiqué.

Depuis fin 2013, les gendarmes se sont lancés dans “une enquête particulièrement complexe” portant sur vingt vols de métaux tels que le nickel, le cobalt, le tungstène et le ferro-molybdène, commis dans des grands sites métallurgiques sur l’ensemble du territoire français, ajoute le communiqué précisant que 53 tonnes de métal ont été subtilisées pour un préjudice supérieur estimé à un million d’euros.

Les investigations, dirigées par une juge d’instruction de la Jirs de Lille, ont démontré “l’existence d’une organisation criminelle, parfaitement organisée, composée de plusieurs commanditaires et receleurs basés en Roumanie et de différentes équipes de voleurs actives sur l’ensemble du territoire français et dans plusieurs pays européens”, a ajouté la gendarmerie.

Une première opération judiciaire lancée en janvier 2015 en Roumanie avait déjà permis d’interpeller 23 individus impliqués dans ce réseau. Des mandats d’arrêt européens devraient être délivrés d’ici à vendredi afin que les receleurs présumés soient extradés puis jugés en France.

“C’est une affaire hors norme dans son ensemble. Nous ne nous sommes pas contentés d’arrêter les voleurs, nous avons voulu remonter jusqu’aux donneurs d’ordres”, a déclaré le lieutenant-colonel Jean-Baptiste Félicité, de la section de recherches de Reims. Des perquisitions et des auditions en Roumanie, à Bucarest, Galati et Buzescu, ont notamment été menées par les policiers français, a ajouté cette source.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *