dimanche 17 février 2019
Accueil / L'actualité Grand Est / Violences contre des gendarmes à Bure : plusieurs mises en examen et un avocat placé sous statut de témoin assisté
(Photo/Gendarmerie nationale).

Violences contre des gendarmes à Bure : plusieurs mises en examen et un avocat placé sous statut de témoin assisté

Etienne Ambroselli, avocat historique de nombre d’opposants au projet Cigéo a été laissé en liberté après 48 heures de garde à vue et placé sous le statut de témoin assisté annonce l’Est Républicain. Il avait été interpellé mercredi matin à son domicile parisien, lors d’une vaste opération conduite principalement dans la Meuse par la Gendarmerie.

“Le juge d’instruction a estimé que les indices n’étaient pas assez concordants et avérées pour une mise en examen”, a précisé le procureur de la République de Bar-le-Duc cité par le journal.

Les six autres personnes interpellées mercredi ont toutes été laissées en liberté.

Lire aussi sur L’Essor : affrontements entre gendarme et opposants ( Vidéo) 

Une sans avoir été présentée au juge d’instruction, cinq autres après leurs mises en examen pour leur participation directe ou la préparation de la manif du 15 août 2017 et les violences sur les gendarmes.

Lire aussi sur L’Essor : Coup de filet judiciaire contre les opposants à Cigéo, le projet d’enfouissement des déchets nucléaires de Bure

A voir également

Un contrôle routier (Crédit photo:MG/L'Essor).

Lot-et-Garonne : 2 ans ferme pour un chauffard ayant traîné sur plusieurs mètres le gendarme qui le faisait “souffler”

Un gendarme du peloton motorisé d’Agen (Lot-et-Garonne) qui procédait au dépistage d’alcoolémie d’un automobiliste revient …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement notre dernier dossier : « il y a 10 ans, le rattachement de la Gendarmerie au Ministère de l‘Interieur »

Vous n’êtes pas (encore) abonné à notre magazine « L’Essor de la Gendarmerie Nationale », je vous propose de recevoir, gratuitement, notre dossier du mois de janvier, en tiré à part.


Il vous suffit pour cela de nous retourner, en un clic, le simple bulletin ci-dessous :