mardi 21 mai 2019
Accueil / L'actualité Hauts-de-France / Une ferme de cannabis découverte dans le Nord
Plants de cannabis (photo d'illustration)

Une ferme de cannabis découverte dans le Nord

Une ferme de culture, contenant plus de 500 pieds de cannabis, soit 92 kg de drogue, a été découverte le 27 avril après plusieurs mois d’enquête par les douaniers à Grande Synthe (Nord),  dans la banlieue de Calais, a annoncé mardi la direction des douanes.

Cette plantation de cannabis a été localisée dans un bâtiment désaffecté d’une ferme promise à la démolition et partiellement occupée par un homme y vivant seul avec ses quatre chiens. Les surveillances ont permis d’établir qu’un groupe de personnes y venaient la nuit pour entretenir la plantation.

Cette installation était perfectionnée puisque les cultivateurs avaient  aménagé une grange avec des branchements clandestins au réseau électrique et une adduction d’eau captée via un puits artésien.

Une grande quantité de matériel nécessaire à la culture a été saisie : lampes, aérateurs, ventilateurs et gaines, système d’irrigation ainsi que 511 plants de cannabis sur pied, pour un poids de 93,2 kilogrammes, dans des pots en plastique.

Cette saisie est le cinquième démantèlement d’une ferme de cannabis par la douane française depuis janvier 2015.

En janvier 2015, les agents de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (Dnred) avaient démantelé une des plus importantes plantations de cannabis indoor découvertes en France. Plus de 4.000 pieds de cannabis avaient été saisis dans une villa de plus de 300 m² entièrement consacrée à cette culture. 47,115 kg d’herbe de cannabis avaient alors été saisis,  des armes et des munitions, dont un pistolet mitrailleur Uzi 9 mm muni d’un silencieux.

En février, mai et juin 2015, les douaniers de Lille et de Rouen avaient démantelé trois plantations indoor de cannabis, soit plus de 2.500 plants.

Crédit photo : Douane française 

A voir également

Attaque de gendarmes avec un engin de chantier: le forcené se dit amnésique

Le forcené  qui a blessé deux gendarmes vendredi soir à Saint-Astier lors d'un " coup de sang" avec un engin de chantier  devait être mis en examen lundi soir.  Le parquet a requis un mandat de dépôt contre cet homme de 52 ans encore hospitalisé après avoir été blessé par balle par un gendarme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !