lundi 19 avril 2021
Accueil / Articles abonnés / Un trafic de stupéfiants démantelé par les gendarmes en Seine-et-Marne et dans le Val-d’Oise
De l'argent, des armes et de la drogue ont été saisis par les gendarmes lors du démantèlement de ce trafic de stupéfiants (Photo: Facebook Gendarmerie Seine-et-Marne).
De l'argent, des armes et de la drogue ont été saisis par les gendarmes lors du démantèlement de ce trafic de stupéfiants (Photo: Facebook Gendarmerie Seine-et-Marne).

Un trafic de stupéfiants démantelé par les gendarmes en Seine-et-Marne et dans le Val-d’Oise

Mardi 2 mars au matin, pas moins de 250 gendarmes ont lancé une vaste opération d’interpellations en Seine-et-Marne et dans le Val-d’Oise liée au trafic de stupéfiants.

Les militaires ont ciblé 22 individus domiciliés à La Ferté-sous-Jouarre, à Jouarre, à Rebais, à Coulommiers et à Sarcelles.

De très gros moyens mobilisés

Le Pays Briard nous apprend que la compagnie de Coulommiers travaillait depuis six mois sur le dossier. Sept militaires dont trois de la brigade de recherche ont mené l’enquête. Leur travail d’investigation portant sur le quartier de Montmirail à La Ferté-sous-Jouarre, gangréné par les trafics de stupéfiants, a donc abouti à ce vaste coup de filet mobilisant de très gros moyens: un escadron entier de gendarmerie mobile, le GIGN, des unités d’intervention et des renforts en équipes cynophiles.

Trafic de stupéfiants en Seine-et-Marne. Forte mobilisation des gendarmes le 2 mars au matin (Photo: Facebook Gendarmerie Seine-et-Marne).

Les individus interpellés sont âgés de 16 à 30 ans. Treize d’entre eux ont été déférés devant la justice le vendredi 5 mars, à l’issue de leur garde à vue. Sept ont été placés en détention provisoire. Les six autres doivent se soumettre à un contrôle judiciaire. Parmi eux, un mineur, placé en foyer. Avec sept de leurs complices présumés, ils passeront devant la justice lors d’une comparution à délai différé, prévue le 7 avril prochain. Il s’agira de déterminer leur degré d’implication dans le trafic (organisateurs, dealers, nourrices, guetteurs…). Par ailleurs, 35 consommateurs présumés ont été auditionnés par les enquêteurs.

Lire aussi: Gendarmes français et espagnols démantèlent un réseau de trafic de stupéfiants

Les gendarmes ont également saisi un véritable butin lors des perquisitions. Bilan: 25.000 euros en petites coupures, 3 armes à feu et plusieurs armes intermédiaires, un gilet pare-balles et 3 motos. Mais aussi plusieurs centaines de grammes de cannabis et de cocaïne.

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. LANDREAU PATRICK

    bravo à toutes les équipes qui sont intervenues là ! voilà qui change des nouvelles sans cesse répétées dans les médias … des violences policières et autres “dérapages” des FO.
    au fait, dites-moi si je me trompe, mais je n’ai pas l’impression que cette opé d’envergure a été relayée dans ces mêmes médias …

  2. DRAILLET

    Ca c’est du bon boulot ,félicitations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.