lundi 14 octobre 2019
Accueil / A la une / Un go-fast intercepté par la section de recherches de Rennes et le GIGN
Illustration (MG/L'Essor).

Un go-fast intercepté par la section de recherches de Rennes et le GIGN

Belle prise pour les gendarmes de l’ouest. Dans la nuit du dimanche 29 septembre au lundi 30 septembre, ils ont intercepté un go-fast. Le convoi venu d’Espagne transportait 80 kilos de cannabis.

(Crédit photo: Gendarmerie).
(Crédit photo: Gendarmerie).

Avec l’aide du GIGN, les enquêteurs de la section de recherches de Rennes ont pu arrêter les deux véhicules du go-fast, aux environs des quatre heures du matin, vers Saintes (Charente-Maritime). Le convoi se dirigeait alors vers Brest.

Le go-fast dirigé depuis Brest

Outre l’interception des deux véhicules, les gendarmes ont mis la main sur un homme de 26 ans, interpellé à Brest. Ils le suspectent d’être le chef de ce réseau de trafic de stupéfiants. En tout, huit personnes ont été arrêtées dans cette enquête préliminaire dirigée par le parquet de Brest.

Lire aussi sur L’Essor: Un go-fast en provenance d’Espagne intercepté par le GIGN sur l’A7

Au cours des perquisitions, les militaires ont mis la main sur du cash, près de 10.000 euros, et découvert une voiture de luxe volée. En comparution immédiate, les trois suspects ont demandé un délai pour préparer leur défense. Ils ont alors été placés sous mandat de dépôt. Leur procès aura lieu le 13 janvier prochain à Brest.

A voir également

Le port autonome de Papeete sur l'île de Tahiti (Ph: Rbouissou/CC BY-SA 3.0)

Panne de courant à Tahiti: les gendarmes sur le pont

Une panne de courant a touché Tahiti, la principale île de la Polynésie française. Gendarmes et policiers ont dû gérer la circulation, faute de feux tricolores

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *