mercredi 20 mars 2019
Accueil / Opérationnel / Un gendarme renversé à Marcoussis, son collègue ouvre le feu
Affecté à la brigade de Nozay (Essonne), le militaire s'apprêtait à contrôler un véhicule lorsque le chauffeur a démarré et pris la fuite en le renversant. Son collègue a alors sorti son arme et tiré à plusieurs reprises.

Un gendarme renversé à Marcoussis, son collègue ouvre le feu

Affecté à la brigade de Nozay (Essonne), le militaire s’apprêtait à contrôler un véhicule lorsque le chauffeur a démarré et pris la fuite en le renversant. Son collègue a alors sorti son arme et tiré à plusieurs reprises.

Un gendarme a tiré à 3 ou 4 reprises avec son arme de service sur une voiture en fuite qui venait de renverser son collègue vendredi en milieu de soirée à Marcoussis (Essonne). Le gendarme renversé, souffrant de contusions et de plaies ouvertes, a été hospitalisé à Orsay (Essonne). Les médecins lui ont prescrit 20 jours d’incapacité totale de travail (ITT). Il est ressorti de l’hôpital en fin de nuit. Vers 22h15, appelés pour un problème de voisinage, les deux militaires de la gendarmerie de Nozay (Essonne) ont croisé deux voitures roulant à vive allure dans les rues de Marcoussis. L’une d’elles s’est arrêtée et les gendarmes ont fait de même pour procéder à un contrôle routier. Alors que l’un d’eux se portait à hauteur du conducteur, le second militaire s’est posté de l’autre côté du véhicule. C’est à ce moment que le conducteur a démarré, a donné un coup de volant et a renversé le gendarme se trouvant du côté passager. Son collègue a alors sorti son arme et tiré à 3 ou 4 reprises. Le tireur ne sait pas si ses tirs ont touché ou pas le véhicule en fuite. Le plan épervier a été déclenché. L’enquête a été confiée à la Section de recherche (SR) de la gendarmerie de Paris.

A voir également

A l’occasion des 50 ans de Saint-Astier, le ministre annonce un nouveau schéma national de maintien de l’ordre

A l’occasion des 50 ans du centre national d’entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG) de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *