jeudi 23 mai 2019
Accueil / Opérationnel / Un gendarme décède après avoir été renversé par un motard
Le gendarme Jacques Montouillout, de la brigade motorisée (BMO) de Bergerac est décédé dimanche soir des suite de ses blessures après avoir été percuté par un motard qui a refusé de s'arrêter à un contrôle routier à Saint-Julien-d'Eymet (Dordogne).

Un gendarme décède après avoir été renversé par un motard

Le gendarme Jacques Montouillout, de la brigade motorisée (BMO) de Bergerac est décédé dimanche soir des suite de ses blessures après avoir été percuté par un motard qui a refusé de s’arrêter à un contrôle routier à Saint-Julien-d’Eymet (Dordogne).
Le motard qui l’avait percuté s’est rendu une heure après les faits et a été immédiatement placé en garde à vue. Agé de 49 ans et marié, le militaire effectuait un servie de contrôle de vitesse avec un collègue sur la route départementale 933 à Saint-Julien-d’Eymet lorsque l’accident est survenu. Vers 17H00, il a fait le geste demandant à un motard de s’arrêter mais ce dernier, refusant d’obtempérer, l’a percuté avant de prendre la fuite. Le conducteur de la moto, âgé de 50 ans, s’est rendu de lui-même à la gendarmerie de Bergerac une heure plus tard après avoir dans un premier temps pris contact avec les gendarmes par téléphone. La brigade de recherches de Bergerac est en charge de l’enquête.

A voir également

Attaque de gendarmes avec un engin de chantier: le forcené se dit amnésique

Le forcené  qui a blessé deux gendarmes vendredi soir à Saint-Astier lors d'un " coup de sang" avec un engin de chantier  devait être mis en examen lundi soir.  Le parquet a requis un mandat de dépôt contre cet homme de 52 ans encore hospitalisé après avoir été blessé par balle par un gendarme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !