mercredi 24 avril 2019
Accueil / Opérationnel / Un gendarme de haute montagne se tue près du Pic du Midi
Un gendarme de 29 ans du peloton de haute montagne (PGHM) de Pierrefitte-Nestalas (Hautes-Pyrénées) est mort jeudi 26 février après-midi lors d'une mission de reconnaissance près du Pic du Midi.

Un gendarme de haute montagne se tue près du Pic du Midi

Un gendarme de 29 ans du peloton de haute montagne (PGHM) de Pierrefitte-Nestalas (Hautes-Pyrénées) est mort jeudi 26 février après-midi lors d’une mission de reconnaissance près du Pic du Midi.
“Laurent Mira était en service lorsqu’il a dévissé vers 14H00 dans le secteur de Barèges, dans un couloir de neige un peu raide, une cinquantaine de mètres avant d’arriver au Pic du Midi (2.872 m)”, a précisé à l’AFP le capitaine Bertrand Couret, commandant le PGHM. Marié et père d’un enfant de 8 mois, Laurent Mira avait intégré le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) il y a environ 2 ans.

La ministre de l’Intérieur  Michèle Alliot-Marie  a fait partd e sa “très vive émotion” et a présenté ses “sincères condoléances à la famille (du gendarme) et de ses proches et s’associe à leur douleur et les assure de sa profonde sympathie”

A voir également

Barricades constituées de bouteilles de gaz à Notre Dame des Landes Gendarmes mobiles à Notre-Dame-des-Landes (Photo d’illustration Gendarmerie Nationale)

Notre-Dame-des-Landes: le point un an après l’opération

Le 9 avril 2018 restera une date historique pour la Gendarmerie Nationale. Ce jour là, en pleine nuit, elle lance une opération de maintien de l'ordre historique: l'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !