mercredi 21 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / “Tel Aviv sur Seine” : près de 500 policiers et gendarmes mobilisés jeudi
6 juin 2014 à Ouistreham (Photo S.Desmares, l'Essor)

“Tel Aviv sur Seine” : près de 500 policiers et gendarmes mobilisés jeudi

Près de 500 policiers et gendarmes vont être mobilisés jeudi à Paris pour assurer la sécurité de l’opération controversée “Tel Aviv sur Seine”, alors que des associations propalestiniennes ont appelé à manifester.

“Afin de prévenir tout trouble à l’ordre public, un dispositif renforcé sera mis en oeuvre par la préfecture de police. Jusqu’à cinq unités de forces mobiles pourront être engagées, sur la journée, complétées par des moyens spécialisés”, a indiqué mercredi la préfecture de police.

Au total, ce sont ainsi environ 500 policiers et gendarmes qui seront mobilisés, selon une source policière. “Le public est invité à se prêter aux mesures de sécurité mises en place aux accès du site où se dérouleront les animations. A cette fin, un contrôle sera opéré par les organisateurs quant à l’éventuel port d’objets susceptibles de constituer une menace pour la sécurité ou l’ordre publics”, a ajouté la préfecture.

En plus de ces fouilles sur le site, une surveillance sera mise en place, en amont et en aval de l’opération, a ajouté la source policière. Le plan antiterroriste Vigipirate est au niveau le plus élevé en Ile-de-France depuis les attentats de janvier.

La tension est montée d’un cran ces derniers jours, alors que plusieurs associations ont appelé à la mobilisation pour perturber “Tel Aviv sur Seine”, un événement organisé de 10h à 22h dans le cadre de Paris Plages, entre le pont d’Arcole et le pont Notre-Dame, avec notamment la vente de spécialités culinaires israéliennes, des sports et jeux, et une animation musicale.

Europalestine et une dizaine d’autres organisations ont annoncé le lancement d’une opération concurrente, baptisée “Gaza Plage”, qui se tiendra jeudi de 12H00 à 21H00 sur un espace adjacent, “entre le pont Notre-Dame et le Pont au Change”, pour redire leur “indignation” face à la politique du gouvernement israélien dans les territoires palestiniens.

Le Premier ministre Manuel Valls a tenu à marquer son “soutien total” à la maire de Paris Anne Hidalgo, qui a refusé d’annuler la manifestation “Tel Aviv sur Seine”. Se voulant rassurant, le premier adjoint à la mairie de Paris Bruno Julliard a souligné mercredi “qu’il y allait y avoir un nombre beaucoup plus important de forces de l’ordre pour assurer la sécurité de tous les visiteurs”.

L’été dernier, en pleine offensive israélienne à Gaza, des manifestations de soutien aux Palestiniens, interdites en raison des risques de violence, avaient dégénéré notamment dans le quartier populaire de Barbès à Paris et à Sarcelles. Dans cette ville de banlieue parisienne, où vit une importante communauté juive, un rassemblement non-autorisé s’était transformé le 20 juillet en émeute urbaine aux relents antisémites.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Isabelle

    Simplement pour exprimer un soutien sans faille à nos forces de l’ordre à qui, depuis quelques temps, on demande d’être sur tous les fronts, sans forcément leur en être aussi reconnaissants qu’elles le mériteraient.
    Tout comme nos soldats, qu’on use aussi jusqu’à la corde depuis quelques temps, nos policiers et gendarmes sont de vrais héros –pas ceux de pacotille que l’on voit souvent dans les media–, mais de vrais héros.
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.