mercredi 30 septembre 2020
Accueil / L'actualité Nouvelle Aquitaine / Sarlat : le gendarme trop bavard relaxé
Justice (Photo Matthieu GUYOT/Essor)
(Photo/MG/Essor).

Sarlat : le gendarme trop bavard relaxé

Un gendarme de 43 ans a été relaxé  mardi par le tribunal de Bergerac. Il était poursuivi pour avoir révélé des informations sur une enquête à une personne susceptible d’être impliquée comme le relate le Journal Sud Ouest sur son site internet.

L’affaire avait débuté en 2014 quand le gendarme a reçu à la brigade un homme qui aurait été victime de coups et souhaitait porter plainte. Le militaire lui conseille de voir d’abord un médecin pour établir un certificat médical. Dans les jours suivants, le gendarme téléphone à l’auteur présumé des coups pour le prévenir qu’une plainte allait être déposée contre lui.

Finalement, la plainte n’a jamais été déposée. On aurait pu en rester là sauf que la conversation téléphonique a été enregistrée car l’interlocuteur était impliqué dans un dossier économique justifiant sa mise en écoute.

Lors de l’audience qui a eu lieu le 10 mai, le gendarme a expliqué son geste par la volonté de calmer la situation et “temporiser”. Le procureur avait requis deux mois de prison avec sursis.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *