mardi 24 novembre 2020
Accueil / Opérationnel / Repli des forains à Rouen : gendarmes mobiles et CRS surveillent les ponts
Gendarmeire mobile de Mont-Saint-Aignan
Photo d'illustration (S.D L'Essor).

Repli des forains à Rouen : gendarmes mobiles et CRS surveillent les ponts

Les forains qui bloquaient les ponts de Rouen depuis l’aube, ont déplacé leurs camions tard mardi soir et les forces de l’ordre ont pris position pour éviter de nouveaux blocages, a-t-on appris auprès de la préfecture. “L’ensemble des voies de circulation ont été dégagées”, a indiqué Jean-Marc Magda, précisant qu’environ 400 CRS, policiers et gendarmes mobiles surveillaient les positions qui avaient été bloquées toute la journée par les forains.

Tard mardi une réunion a eu lieu à l’Hôtel de police entre le directeur de la Sûreté publique (DSP) et le directeur de cabinet du préfet de Haute-Normandie d’une part et les dirigeants de forains d’autre part, au cours de laquelle les pouvoirs publics ont “montré leur détermination” à évacuer les barrages.

“Les forains ont compris que la confrontation risquait d’être sévère et qu’il y avait des risques de dommages pour leur outil de travail”, a fait remarquer Jean-Marc Magda. Peu avant minuit les camions de forains avaient quitté les sept ponts de Rouen tandis que des véhicules de police et de gendarmerie stationnaient près de ces points de passage, faisant tourner leurs gyrophares à lumière bleue.

Le blocage de Rouen avait été total mardi, provoquant dans la matinée jusqu’à 40 km de bouchons. Le trafic des bus et du métro-tram avait été aussi très perturbé. Quelque 250 forains devant participer à la Foire Saint Romain, la plus grosse fête foraine de province, ainsi que des dizaines d’autres venant d’autres régions, avaient engagé cette action d’envergure pour protester contre la décision de la métropole et de la ville de Rouen de délocaliser la foire sur une grande esplanade plus éloignée du centre-ville, invoquant des raisons de sécurité.

Les forains qui n’ont toujours pas accepté de renoncer aux quais rives gauche de Rouen doivent manifester sans blocage mercredi, selon la préfecture.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.