mercredi 28 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Corse : renvoi du procès d’un ex-capitaine de gendarmerie

Corse : renvoi du procès d’un ex-capitaine de gendarmerie

Le procès d’un ex-capitaine de gendarmerie présumé “ripou” pour une série de délits en Corse a été renvoyé ce mardi 1er octobre à février 2014 par le tribunal correctionnel de Bastia. Les avocats de l’ex-capitaine Philippe Levan, 41 ans, ont demandé le renvoi du procès en raison notamment de l’absence de l’un des co-prévenus, Claude Valery, qui a tenté de se suicider quelques heures avant l’audience.

Principale personne mettant en cause l’ancien officier, Claude Valery, 59 ans, qui est déjà en détention, a pris une dose massive de médicaments dans sa cellule et a dû être traité en urgence. Le tribunal a renvoyé le procès aux 4, 5 et 6 février 2014, les avocats de la défense obtenant une journée supplémentaire d’audience.

En poste en Corse de 2002 à 2007, Philippe Levan, qui a démissionné de la Gendarmerie en 2010, avait dirigé l’antenne bastiaise de la section de recherches d’Ajaccio avant d’être nommé en 2007 chef du groupement de Fréjus. Poursuivi notamment pour détournement de résine de cannabis, corruption, séquestration et écoutes illégales, il nie l’essentiel des faits qui lui sont reprochés.

Outre l’absence de M. Valery, plusieurs avocats des sept prévenus avaient demandé une journée supplémentaire d’audience. “Cette affaire ne pouvait pas être traitée en si peu de temps. Il fallait obtenir un jour supplémentaire pour faire citer des magistrats et pouvoir dénoncer les méthodes utilisées dans le type d’enquête que conduisait le capitaine Levan”, a ainsi déclaré l’un de ses avocats, Me Olivier Morice, du barreau de Paris. Il a ajouté à l’issue de l’audience que “Monsieur Levan était un officier exceptionnel qui ne faisait qu’appliquer des méthodes utilisées par d’autres en Gendarmerie et validées par la hiérarchie”. “La question qui est posée est de savoir qui est derrière la volonté farouche et déterminée de faire tomber le capitaine Levan?”, a demandé Me Morice.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.