mardi 17 septembre 2019
Accueil / A la une / Refus d’obtempérer dans le Maine-et-Loire: un gendarme blessé
Contrôle routier par la brigade territoriale autonome (BTA) de Mer dans le Loir-et-Cher. Photo d'illustration (N.D/L'Essor).

Refus d’obtempérer dans le Maine-et-Loire: un gendarme blessé

Un gendarme du peloton motorisé a été blessé ce 15 août lors d’un refus d’obtempérer lors d’un contrôle à Chemiré-sur-Sarthe. (Maine-et-Loire)

L’automobiliste a été placé en garde à vue.

Selon Ouest France, le motocycliste participait en milieu d’après-midi à une opération de contrôle à Chemiré-sur-Sarthe, au nord d’Angers.

Lire aussi sur L’Essor: Refus d’obtempérer dans l’Aisne: un gendarme blessé, un chauffard en fuite

Selon le journal, un automobiliste récalcitrant aurait refusé d’obéir aux injonctions des militaires. Le gendarme de 48 ans aurait alors été blessé à un bras, légèrement coupé par un bris de vitre. Il a été transporté au centre hospitalier universitaire d’Angers pour des soins. De son côté, le passager de la voiture devait être placé en garde à vue. Une enquête a été ouverte pour éclaircir les conditions de cette intervention.

Ce 15 août, les gendarmes de l’escadron départemental de sécurité routière (EDSR) ont relevé 117 infractions pour excès de vitesse. Un automobiliste a été contrôlé sur la route départementale 960, entre Doué-en-Anjou et Saumur, à 179 km/h, pour une vitesse limitée à 110 km/h précise encore Ouest France.

A voir également

Le général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie nationale (Photo d'illustration S.D/L'Essor).

La succession de Richard Lizurey est ouverte

Après l'adieu aux armes du général d'armée Richard Lizurey, le 15 octobre, qui sera le nouveau directeur général de la Gendarmerie?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *