mercredi 28 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Pyrénées-Orientales : le braqueur qui avait blessé un policier interpellé par les gendarmes
Un des deux hommes suspectés d'avoir blessé un policier après le cambriolage d'une armurerie à Carmaux dans le Tarn, le 19 mai, a été arrêté lundi sur l'autoroute A9 alors qu'il rentrait d'Espagne.

Pyrénées-Orientales : le braqueur qui avait blessé un policier interpellé par les gendarmes

Un des deux hommes suspectés d’avoir blessé un policier après le cambriolage d’une armurerie à Carmaux dans le Tarn, le 19 mai, a été arrêté lundi sur l’autoroute A9 alors qu’il rentrait d’Espagne, a-t-on appris auprès des gendarmes des Pyrénées-Orientales.

Cet homme d’une cinquantaine d’années, interpellé sur une aire de l’autoroute dans l’Aude, est “bien connu des services de police et de la justice et nous allons le chercher pour poursuivre sa garde à vue à Toulouse”, a indiqué un responsable du service régional de police judiciaire de Toulouse, chargé de l’enquête.

A l’issue de sa garde à vue, il devrait être présenté pour mise en examen, au pôle criminel de l’instruction de Toulouse, compétent pour les faits commis dans le Tarn. L’homme a d’abord été repéré lundi matin à son passage au poste frontière du Perthus car son véhicule était recherché, et il a été suivi par les gendarmes du peloton d’autoroute dans sa traversée des Pyrénées-Orientales.

Les gendarmes des Pyrénées-Orientales et ceux de l’Aude ont convergé “par précaution” sur l’aire autoroutière de La Palme (Aude) où ils l’ont interpellé vers 9h30.

Deux individus ont tenté de dévaliser une armurerie de Carmaux à visage découvert le 19 mai. L’armurier les a mis en fuite avec une bombe lacrymogène mais ils ont emporté un fusil à pompe. Se retrouvant face à une patrouille de police, ils ont arraché dans la bagarre l’arme d’une policière et ont fait feu sur son collègue, le blessant légèrement à la cuisse. Ils ont ensuite molesté et menacé d’une arme un automobiliste pour lui dérober sa voiture, qui devait être retrouvée moins d’un kilomètre plus loin. Les deux hommes avaient disparu depuis.

Les recherches se poursuivent pour retrouver le second suspect.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.