vendredi 23 octobre 2020
Accueil / L'actualité Guyane / Orpailleurs : “Un tel niveau de violence n’était jamais arrivé”
Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a dénoncé jeudi la violence de l'attaque de gendarmes et de militaires par des orpailleurs clandestins en Guyane mercredi, expliquant qu'"un tel niveau de violence n'était jamais arrivé".

Orpailleurs : “Un tel niveau de violence n’était jamais arrivé”

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a dénoncé jeudi la violence de l’attaque de gendarmes et de militaires par des orpailleurs clandestins en Guyane mercredi, expliquant qu'”un tel niveau de violence n’était jamais arrivé avec des individus très
déterminés qui avaient une volonté de tuer”.

“La lutte contre l’orpaillage en Guyane doit continuer”, a déclaré à Dreux le ministre en marge du congrès de l’Unsa-Police, 3e syndicat de gardiens de la paix.

“La volonté de tuer”

Les deux tués faisaient partie du 9e RIMa, qui participe aux opérations “Harpie” contre les orpailleurs. L’un des deux “marsouins” est un caporal-chef de 32 ans, père d’un enfant, l’autre un adjudant de 29 ans.

“Ceux qui ont tué et blessé doivent être poursuivis et traduits devant la justice”, a encore dit Manuel Valls. “La France a besoin d’un Etat fort qui protège les policiers, les gendarmes, les sapeurs pompiers, les agents de sécurité civile qui font un travail remarquable”, a ajouté le ministre.  “Je voudrais que les Français leur témoignent encore davantage de reconnaissance”, a-t-il souhaité.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.