mercredi 21 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Orléans : un gendarme se suicide avec son arme de service
Un officier de gendarmerie d'Orléans âgé de 50 ans s'est suicidé lundi dans son bureau avec son arme de service, a-t-on appris jeudi auprès du parquet, qui a ouvert une enquête.

Orléans : un gendarme se suicide avec son arme de service

Marié à une gendarme et père de deux enfants, le militaire était adjoint au commandant de groupement de gendarmerie mobile d’Orléans. “Il résulte de l’enquête que ce décès n’est pas en lien avec son travail mais avec des difficultés personnelles”, a indiqué Laure Moisset, substitut du procureur d’Orléans.

Une autopsie a confirmé le suicide, selon le parquet. La région de gendarmerie de Rennes, dont dépend le groupement de Gendarmerie mobile d’Orléans, a également souligné que ce décès n’est “pas en lien avec le service”.

Ce suicide avait tout d’abord été révélé par le site internet de l’association “Gendarmes et citoyens” qui relaie les plaintes des militaires sur la dégradation de leurs conditions de travail.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.