vendredi 6 décembre 2019
Accueil / A la une / Nouvelle-Calédonie: un forcené maîtrisé par l’antenne GIGN
L'antenne GIGN d'Orange (Illustration /JPA/L'Essor)
L'antenne GIGN d'Orange (Illustration /JPA/L'Essor)

Nouvelle-Calédonie: un forcené maîtrisé par l’antenne GIGN

L’antenne GIGN de Nouvelle-Calédonie avait été appelée à la rescousse. Le forcené maîtrisé par les militaires, à Dumbéa, sera jugé en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Nouméa ce mardi 30 juillet.

Les militaires de l’antenne GIGN sont intervenus pour arrêter un passager d’une compagnie de bus extrêmement violent. Le forcené était armé d’un fusil de chasse – peut-être un Ruger American calibre 22-260 qui a été saisi par les enquêteurs. Ce vendredi 26 juillet, il est environ 20h quand cet homme de 34 ans menace la conductrice du bus avec une arme à feu.

 

Lire aussi sur L’Essor: L’opération Victor, l’assaut sanglant de la grotte de Gossanah à Ouvéa (vidéo)

L’objet de sa colère? Il reproche à la conductrice ses retards quotidiens, trop fréquents à son goût. Puis, il sort du bus et tire un coup de feu en l’air. La conductrice en profite pour fermer les portes et démarrer en trombe. Des témoins entendent alors un second coup de feu, probablement tiré en l’air lui aussi. Aucun blessé n’est cependant à déplorer. Jamais condamné, le forcené est poursuivi pour violences volontaires. En raison des trois circonstances aggravantes, il encourt une peine de sept ans d’emprisonnement.

A voir également

Après le drame de la Préfecture de police de Paris, les services de renseignement vont être passés au peigne fin (Crédit photo: capture d'écran Cnews).

Un des quatre tués dans l’attentat de la PP déclaré “victime du terrorisme”

L'acte de naissance de l'employé de la préfecture de police de Paris poignardé le 3 octobre porte désormais la mention "victime du terrorisme".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *