vendredi 18 septembre 2020
Accueil / L'actualité Nouvelle-Calédonie / Nouvelle-Calédonie : des chefs kanaks de Lifou menacent de “fermer” la gendarmerie

Nouvelle-Calédonie : des chefs kanaks de Lifou menacent de “fermer” la gendarmerie

La chefferie kanake d’un district de Lifou en Nouvelle-Calédonie menace de “fermer” la brigade de gendarmerie si son responsable, à qui il reproche une interpellation “musclée”, ne quitte pas l’île, ont rapporté jeudi les médias locaux.

Dans une lettre au colonel de la gendarmerie en Nouvelle-Calédonie rendue publique, Evanès Boula, grand chef du district de Lössi, “exige le départ immédiat avant le 3 octobre à minuit du chef de la brigade”. “Le non-respect de cette exigence vaudrait fermeture de la brigade par le district de Lössi”, écrit-il.

Son ultimatum intervient après l’arrestation “musclée” vendredi dernier de son fils, Jonathan, qui a été condamné le 25 septembre à dix-huit mois de prison dont douze fermes pour violences volontaires. Selon Evanès Boula, son fils a été “humilié et plaqué au sol” avant d’être transféré à la prison de Nouméa.

La Gendarmerie ne souhaite pas faire de déclaration sur cette affaire, tandis que des témoins auraient évoqué un déroulement des faits tout à fait différent, selon le quotidien local Les Nouvelles Calédoniennes.

Lifou forme avec Maré, Ouvéa et Tiga, l’archipel des Loyauté, situé à l’est de la Grande terre en Nouvelle-Calédonie.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *