samedi 21 septembre 2019
Accueil / L'actualité Nouvelle-Calédonie / Nouveaux incidents en Nouvelle-Calédonie après la mort d’un évadé tué par un gendarme
Le site des Nouvelles Calédoniennes suit cette affaire au quotidien ( Capture d'écran)

Nouveaux incidents en Nouvelle-Calédonie après la mort d’un évadé tué par un gendarme

La situation restait tendue dans la nuit de lundi à mardi aux abords de Nouméa, après le décès d’un jeune homme de 23 ans samedi au cours d’un contrôle de gendarmerie, suivi d’incidents au cours desquels six gendarmes ont été blessés. (Voir notre post à ce sujet) 
Pour la troisième nuit consécutive, la circulation restait impossible sur la route provinciale qui longe la tribu de Saint-Louis d’où est originaire la victime, a constaté l’AFP.
Le trafic a également été interrompu la nuit précédente sur un autre axe reliant Nouméa à l’aéroport international de Tontouta. Selon les médias locaux, des voitures ont été incendiées en travers de la chaussée et des tirs d’armes à feu entendus à proximité.
Lundi, un entrepôt d’une société de construction situé à quelques centaines de mètres des lieux du drame a également été incendié, ont rapporté sur leur site “Les Nouvelles Calédoniennes.

Des gendarmes mobiles à l'entraînement au CNEFGM de Saint-Astier (Photo DC)
Des gendarmes mobiles à l’entraînement au CNEFGM de Saint-Astier (Photo DC)

Dans l’après-midi, le chauffeur d’un poids-lourd chargé de dégager la route de l’aéroport s’est fait voler son véhicule par des jeunes cagoulés et les travaux de déblaiement ont été interrompus.
L’opération avait été déclenchée après des négociations entre les autorités coutumières de la tribu, le maire de la commune du Mont-Dore et le représentant de l’Etat. Elle devait permettre la levée des barrages qui empêchent la circulation sur la seule voie de communication permettant de rallier le sud de la Grande Terre, où résident près de 15.000 habitants, à Nouméa.
Afin de contourner les barrages, les résidents doivent emprunter des navettes maritimes. Thierry Lataste, haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, a indiqué à l’AFP que l’Etat était “pleinement partie prenante dans ces négociations” qui se poursuivent.
Six gendarmes ont été blessés dimanche alors qu’ils tentaient de dégager les barrages empêchant la circulation. Cinq ont été touchés par des tirs d’armes à feu, dont deux plus sérieusement.
Ces incidents ont renforcé l’inquiétude de la population sur les questions de sécurité. Sur ce point, le haut-commissaire a précisé qu’une inspection conjointe de la police et de la gendarmerie nationales “a récemment rendu des préconisations sur l’adaptation du dispositif en place sur le territoire à la situation de la délinquance et aux questions de sécurité”.
Ces préconisations doivent être évoquées lors d’une réunion du “comité des signataires” de l’Accord de Nouméa de 1998, qui doit se tenir le 7 novembre à Paris.

A voir également

Ouvéa (Nouvelle-Calédonie) : des gendarmes agressés, une sous-officière sérieusement blessée

Trois gendarmes de la brigade de Fayaoué ont été agressés à Ouvéa lundi dernier par des individus qui voulaient en découdre avec d'autres. Ils se sont déchaînés sur une adjudante-chef qui a été sérieusement blessée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *