jeudi 22 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Nevers : le commandant du Psig blessé par balle
Le commandant du peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (Psig) de Nevers a été blessé à la jambe par un coup de feu tiré par un forcené dans la nuit du 2 au 3 juillet alors qu'il tentait de maîtriser cet homme qui menaçait sa compagne d'un fusil.

Nevers : le commandant du Psig blessé par balle

Le commandant du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) de Nevers a été blessé à la jambe par un coup de feu tiré par un forcené dans la nuit du 2 au 3 juillet alors qu’il tentait de maîtriser cet homme qui menaçait sa compagne d’un fusil. Très alcoolisé, il a été finalement neutralisé à l’aide d’un Taser. Il a déclaré ne pas se souvenir d’avoir tiré sur le militaire.

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.