mardi 16 juillet 2019
Accueil / Opérationnel / Mort du major Joachim, le chauffard condamné à 4 ans de prison
Alain Antczack, a vu en appel sa peine diminuée de moitié par la cour d'appel de Limoge, qui le jugeait pour homicide involontaire. En mai 2007, il avait provoqué une course poursuite au volant d'un véhicule volé lors de laquelle la moto du militaire était entrée en collision avec celle de l'un de ses collègues.

Mort du major Joachim, le chauffard condamné à 4 ans de prison

Alain Antczack, a vu en appel sa peine diminuée de moitié par la cour d’appel de Limoge, qui le jugeait pour homicide involontaire. En mai 2007, il avait provoqué une course poursuite au volant d’un véhicule volé lors de laquelle la moto du militaire était entrée en collision avec celle de l’un de ses collègues.

Cette peine de prison ferme est inférieure aux 6 ans requis le 27 février par l’avocat général de la cour d’appel de Limoges, et aux 8 ans de prison prononcés en première instance le 8 janvier. Un mandat d’arrêt a été décerné à l’encontre d’Alain Antczack qui ne s’était pas présenté à l’audience d’appel du 27 février.

En mai 2007, Alain Antczcak avait provoqué une course poursuite au volant d’un véhicule volé. Après qu’il ait tenté de renverser les gendarmes qui le poursuivaient à deux reprises, la moto du major Joachim était entrée en collision avec celle de l’un de ses collègues.

A voir également

Photo d'illustration (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Coulommiers: une nouvelle unité se consacre à la protection des familles

Le groupe d'enquête et de protection des familles a déjà traité plus de 300 dossiers, libérant un temps précieux aux gendarmes des brigades du secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *