dimanche 25 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Mobilisation pour protéger les commerces pendant les fêtes

Mobilisation pour protéger les commerces pendant les fêtes

Les ministres de l’Intérieur et de l’Artisanat, Manuel Valls et Sylvia Pinel, ont promis mercredi la “mobilisation” des forces de l’ordre à l’approche des fêtes de fin d’année, afin de “protéger” les petits commerces contre la délinquance. Les ministres ont arpenté ensemble mercredi après-midi des lieux très fréquentés où s’effectuent les achats de Noël. Ils se sont ainsi rendus sur le marché des artisans installé à l’ombre de la Grande Arche du quartier d’affaires de la Défense (Hauts-de-Seine) puis, en empruntant le RER, dans les grands magasins parisiens du boulevard Haussmann.

Après s’être entretenus avec un buraliste du centre commercial de La Défense, les ministres ont promis la “mobilisation totale” des forces de l’ordre afin de “protéger” les petits commerces contre la délinquance. Le ministre de l’Intérieur a ainsi rappelé que le plan anti hold up avait été déclenché “par anticipation” dès la mi-novembre et souligné l’importance de la vidéoprotection.

“Nous souhaitons lutter contre cette délinquance très violente que subissent parfois les commerces de proximité” qui sont “indispensables”, a déclaré M. Valls. La “mobilisation des forces de l’ordre est totale afin d’agir rapidement” et “être au plus près des buralistes”, a-t-il ajouté, en faisant référence notamment à l’assassinat d’un homme d’une quarantaine d’années dans un bar-tabac de Marseille fin novembre. “Il faut une mobilisation”, a martelé le ministre de l’Intérieur, “nous avons besoin de ces commerçants et artisans” qui “doivent pouvoir compter sur notre soutien”. Les ministres ont également évoqué, au titre de la prévention, les SMS d’appel aux forces de l’ordre auxquels peuvent avoir recours les commerçants en cas d’incidents ou d’agressions.

M. Valls a par ailleurs appelé à lutter contre les “trafics” et promis un développement des “patrouilles” de gendarmes et de policiers. Le président de la Confédération des buralistes, Pascal Montredon, s’est félicité de cette “prise de conscience” qui “va dans le bons sens”.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.