mercredi 28 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Dampmart : trois enfants égorgés

Dampmart : trois enfants égorgés

Trois frères et soeur ont été retrouvés vendredi matin tués à l’arme blanche, sans doute “égorgés”, à leur domicile de Dampmart en Seine-et-Marne, et leur mère est recherchée après que le père de famille a donné l’alarme, a-t-on appris de sources policières et judiciaire. Âgée d’une quarantaine d’années, la mère est introuvable et injoignable, selon des sources policières.

“On la recherche”, a indiqué une source judiciaire. Les trois enfants avaient neuf, onze et dix-sept ans et l’enquête a été confiée à la police judiciaire de Versailles, a-t-on précisé de source policière.

L’alerte a été donnée vers 07H15 par le père qui est médecin spécialiste et exerce à Lagny-sur-Marne. Selon sa déclaration, il rentrait chez lui et a fait la découverte au domicile familial, situé dans une petite rue cossue de cette commune d’environ 3.000 habitants à une trentaine de kilomètres à l’est de Paris. “Les enfants ont a priori été égorgés, mais on n’a pas encore les constatations médico-légales”, a indiqué une source judiciaire, précisant que le père de famille “dit qu’il est rentré du travail, qu’il a découvert ses enfants comme ça et a avisé la police”.

Arrivés sur place, les secours ont d’abord trouvé le corps d’une fillette de onze ans puis de son petit frère de neuf ans, qui présentaient de nombreuses blessures à l’arme blanche. Le frère aîné, encore en vie à l’arrivée des secours, est finalement décédé. Le père est en état de choc et a été pris en charge médicalement. Une source proche de l’enquête avait auparavant fait état de deux filles et un fils, âgés de 10, 16 et 18 ans.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le couple connaissait des différends conjugaux.

La mère interpellée à Paris

La mère des trois frères et sœur retrouvés égorgés, a été interpellée à Paris vendredi, a-t-on appris auprès d’une source proche du dossier. Elle a été placée en garde à vue.L’enquête a été confiée à la direction régionale de la police judiciaire de Versailles.

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.