mercredi 28 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Lutte contre les cambriolages en Gironde : 450 gendarmes et policiers mobilisés

Lutte contre les cambriolages en Gironde : 450 gendarmes et policiers mobilisés

Trois cents gendarmes et cent-cinquante policiers, appuyés par un hélicoptère, étaient mobilisés jeudi soir pour cette opération menée dans le cadre du plan national de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée, lancé en septembre par le ministère de l’Intérieur.

Quelque cent points de contrôle fixes et mobiles avaient pour objectif de dissuader la commission de cambriolages ou de vols à main armée, et également d’intercepter d’éventuels auteurs grâce à une commission rogatoire autorisant les fouilles. “C’est sur ce créneau de fin de soirée que les cambriolages se déroulent le plus souvent”, a indiqué le préfet de la Gironde, Michel Delpuech. “L’idée c’est d’afficher une présence, occuper le territoire et dissuader”, a-t-il dit.

“On regarde les véhicules que l’on peut éventuellement contrôler, c’est le flair du policier”, a aussi expliqué le Directeur départemental de la sécurité publique en Gironde, Jean-Claude Borel-Garin, indiquant avoir affaire avec “des bandes extrêmement organisées”.

Rebond des cambriolages en Gironde en 2013

D’après les chiffres de la préfecture, le nombre de cambriolages baisse régulièrement depuis dix ans mais a connu un rebond en 2013: 5599 faits soit 300 de plus que l’an passé. La grande majorité concerne les vols par effraction dans les habitations principales et les locaux industriels et commerciaux.

“Pour une victime, le cambriolage c’est le viol de son espace et ensuite elle devient parano, elle est inquiète et à tout moment elle s’imagine que ça peut se reproduire”, a ajouté le DDSP. Selon le préfet, ce type d’opération d’envergure sera “renouvelé car cette période de fin d’année est propice pour le passage à l’acte, avec la tentation et l’existence de butins”.

Ce plan mis en œuvre dans chaque département, défini quatre axes stratégiques: le ciblage d’une catégorie particulière de délinquants, l’occupation renforcée de la voie publique, la protection des commerces à risque, et la mobilisation des forces de sécurité, a souligné la préfecture. Il intervient alors que depuis cinq ans (2008-2012) la hausse des cambriolages n’a cessé de progresser avec une augmentation de 44% des vols par effraction dans les résidences principales, selon le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, qui a en outre fait état, fin septembre, d’une hausse de 8% de ces vols depuis le début de l’année, grande source d’inquiétude pour les élus locaux.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.