jeudi 28 janvier 2021
Accueil / A la Une / Loi Sécurité : le bilan des forces de l’ordre blessées lors des manifestations s’alourdit
Illustration. Le bilan des policiers et gendarmes blessés lors des manifestations du 28 novembre s'alourdit (Photo: Domenjod/WikimediaCommons)
Illustration. Le bilan des policiers et gendarmes blessés lors des manifestations du 28 novembre s'alourdit (Photo: Domenjod/WikimediaCommons)

Loi Sécurité : le bilan des forces de l’ordre blessées lors des manifestations s’alourdit

Selon un dernier bilan donné dimanche soir par Gérald Darmanin, près d’une centaine de policiers et de gendarmes ont été blessés samedi lors des manifestations contre un article controversé de la proposition de loi “Sécurité globale“.

Un précédent bilan faisait état de 62 blessés. Revu à la hausse, il fait désormais état de 98 blessés parmi les forces de l’ordre.

Bilan définitif : 98 blessés parmi les policiers et gendarmes. Je leur apporte tout mon soutien. Les auteurs de ces violences doivent être poursuivis“, a écrit le ministre de l’Intérieur sur son compte Twitter.

Des affrontements lors des manifestations contre la loi Sécurité

Ce samedi 28 novembre, la manifestation, organisée contre un texte jugé “attentatoire à la liberté d’expression“, a rassemblé 46.000 personnes à Paris selon la préfecture de police. Au total, plus de 130.000 personnes ont manifesté en France contre la loi Sécurité selon le ministère de l’Intérieur.

Des affrontements parfois violents ont émaillé certaines manifestations. A Paris, en marge du défilé, des hommes vêtus de noir ont formé des barricades pour caillasser les forces de l’ordre. Ils ont par ailleurs allumé plusieurs feux qui ont touché un kiosque, une brasserie et une façade de la Banque de France. Ces affrontements se sont poursuivis en fin de journée au point d’arrivée du cortège, place de la Bastille, où les forces de l’ordre ont utilisé les canons à eau tandis qu’une partie de la place était noyée sous les lacrymogènes.

Des violences inacceptables contre les forces de l’ordre

Des milliers de personnes ont également défilé à Lyon. Trois policiers ont été blessés par des jets de projectiles lors de débordements dans la capitale des Gaules. D’autres incidents ont émaillé les manifestations à Toulouse, Bordeaux, Rennes ou Lille. Au total, 81 personnes ont été interpellées lors de ces manifestations.

Lire aussi: Incidents Place de la République: les unités non spécialisées en cause

Gérald Darmanin a condamné samedi soir “des violences inacceptables contre les forces de l’ordre“. Sur les réseaux sociaux, plusieurs vidéos ont circulé montrant des policiers violemment pris à partie. Certains ont été frappés au sol.

Crowdfunding campaign banner

3 Commentaires

  1. Patrick DESNOYER

    Plus çà va plus le Maintien de l’ordre devient dur. De plus les Politiques suppriment les grenades de désengagement et j’en passe. Si on écoutait ces Politiques, on irai au MO avec un lance pierre ou les mains dans les poches. Quand va t’on arrêter de prendre les Forces de l’ordre pour des idiots en étant poli ??? J’ai été GM pendant 33 ans et je n’est jamais connu ce qui se passe en ce moment. Alors que faire ??????

  2. Il est incroyable que nos gouvernements ne comprennent pas que ce sont des ennemis de la France qui agressent pompiers et policiers et gendarmes. Je ferai tout pour que la force reste à la loi, je publie des articles sur Riposte Laïque, , ce n’est pas un média gauchiste, mais nous avons des lecteurs, et pour moi les forces de l’ordre doivent disposer de la possibilité de riposter proportionnellement.
    Des policiers dans un commissariat ou gendarmerie attaqué par des forces hostiles doivent pouvoir tirer pour se dégager. Bloqué dans une voiture c’est encore pire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.