mercredi 28 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Les nouveaux motards parrainés par des gendarmes en Saône-et-Loire

Les nouveaux motards parrainés par des gendarmes en Saône-et-Loire

La préfecture de Saône-et-Loire, associée au conseil général et à la gendarmerie départementale, ont lancé vendredi une opération inédite en France, baptisée “un motard = un parrain” qui vise à accompagner les nouveaux titulaires du permis moto par des gendarmes.

“L’analyse des accidents a révélé un nombre important de fautes de comportement. C’est à partir de ce constat qu’est née l’idée d’un parrainage des nouveaux titulaires du permis de conduire moto par les brigades motorisées de gendarmerie du département”, indique la préfecture, qui met en avant le caractère “unique” et “original” de la démarche.

Une fois leur permis en poche, les nouveaux motards pourront bénéficier, durant les trois années suivantes, de conseils et de séances de formation à la conduite dispensées par les différentes brigades motorisées de Saône-et-Loire en association avec les moto-écoles.

Durant ces cinq rendez-vous en trois ans, le motard néophyte pourra pratiquer sur des parcours techniques et différents ateliers, sur le freinage d’urgence notamment. Des sorties en compagnie des gendarmes sont également prévues afin que les “motards-filleuls” s’exercent à adapter leur vitesse et à choisir les meilleures trajectoires dans les virages.

“Jusqu’ici le contact avec les usagers de deux-roues se faisait sur le bord de la route, dans une posture plutôt répressive. On souhaitait les toucher d’une autre façon”, a déclaré le colonel Philippe Watremez, patron des gendarmes du département. “L’idée, c’est que les gens se sentent suivis et encadrés. Que des relations de confiance s’instaurent et que l’on puisse dialoguer avec eux”, a-t-il ajouté. “Nous allons également promouvoir cette opération auprès de nos instances nationales afin que ça s’étende car c’est un dispositif qui n’est pas très cher et qui peut rapporter gros en terme de vies humaines”, a conclu le militaire.

Une quarantaine de personnes se sont déjà manifestées auprès de la préfecture qui espère former 10% des nouveaux permis moto dans le département (1937 en 2011). En 2011, neuf usagers de deux-roues sont morts en Saône-et-Loire, dont cinq étaient titulaires du permis depuis moins de trois ans.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.