samedi 20 avril 2019
Accueil / A la une / Les gendarmes mettent un coup d’arrêt à une organisation proche des Vory v zakone basée à Rennes
Lors des arrestations, lundi 14 janvier. (Crédit photo: DR).
Lors des arrestations, lundi 14 janvier. (Crédit photo: DR).

Les gendarmes mettent un coup d’arrêt à une organisation proche des Vory v zakone basée à Rennes

Les gendarmes viennent de porter un coup d’arrêt à une organisation criminelle qui pourrait être proche des Vory v zakone, le très dangereux réseau criminel géorgien. Vingt-et-un ressortissants arméniens, soupçonnés de contrebande internationale de tabac, ont été en effet interpellés lundi dernier dans onze départements différents. L’opération a mobilisé l’antenne GIGN de Nantes, des pelotons spécialisés de protection de la Gendarmerie (PSPG) et le peloton de surveillance et d’intervention d’Argentan (Orne), soit près de 200 gendarmes.

Information judiciaire ouverte en 2017

Ce vendredi 18 janvier, treize d’entre eux ont été mis en examen, dont neuf placés sous mandat de dépôt. Ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs, extorsion en bande organisée, détention en bande organisée de tabac manufacturé et de faux documents. Cette organisation jugée proto-mafieuse était sous surveillance depuis l’ouverture en juin 2017 d’une information judiciaire par la juridiction interrégionale spécialisée de Rennes.

L’enquête, dirigée par la section de recherches de Rennes, a associé les gendarmes de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), la Police nationale, le service national de douane judiciaire, et Europol. Les enquêteurs, lors des arrestations, ont mis la main sur des liquidités, quatre voitures de luxe, six armes de poing et 20.000 cigarettes.

Lire aussi sur L’EssorLes Vory V Zakone touchés par la Gendarmerie en Normandie

Basée à Rennes – un homme d’une quarantaine d’années, soupçonné d’être le chef de l’organisation, vivait avec sa famille en banlieue de la capitale bretonne, à Chantepie -, ce clan est suspecté d’avoir organisé de nombreux convois de tabac en provenance d’Europe de l’Est. Les enquêteurs estiment que l’organisation aurait pu réaliser une centaine de voyages par année, avec des voitures spécialement aménagées pouvant contenir 400 cartouches de cigarettes, des camionnettes pouvant contenir près de quatre fois plus de marchandise, ou même enfin des poids-lourds.

Le clan est également soupçonné d’extorsion de fonds dans la communauté arménienne pour collecter une dîme servant à financer ses cadres, “l’obshak”. La justice s’affaire désormais à calculer le chiffre d’affaires probable de l’organisation criminelle.

Gabriel Thierry

A voir également

tchap-test-gendarmes

Les gendarmes s’emparent de la messagerie Tchap

Les gendarmes s'intéressent à la messagerie sécurisée de l'Etat, Tchap. Un outil qui pourrait être complémentaire aux moyens de communications existants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !