vendredi 30 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Les gendarmes mettent fin à un appel à se battre entre lycéens sur Facebook
Véhicule Gendarmerie (Photo M. Guyot/Essor)
Véhicule Gendarmerie (Photo M. Guyot/Essor)

Les gendarmes mettent fin à un appel à se battre entre lycéens sur Facebook

La gendarmerie a mis fin dans un lycée de Haute-Savoie à un “jeu” développé sur Facebook appelé “la boulette” consistant à obliger des “bon élèves” à se bagarrer dans les toilettes en les filmant. Lors de ces combats à mains nues, l’un des lycéens avait dû être hospitalisé et s’était vu prescrire deux jours d’incapacité totale de travail.

Il faisait partie d’un groupe de quatre jeunes, âgés de 16 et 17 ans, appartenant à une classe du Lycée professionnel de la Vallée de l’Arve et considérés comme bons élèves, qui ont été forcés à se battre entre eux par cinq de leurs camarades beaucoup moins brillants sous prétexte d’un événement quelconque, comme un anniversaire, relayé par Facebook.

Un message comme “La boulette: pour ton anniversaire tu vas devoir te battre” était adressé aux lycéens via le réseau social, a expliqué le capitaine de gendarmerie Yves Martin. Deux bagarres filmées, mais dont les vidéos n’ont pas eu le temps d’être postées sur internet, ont été organisées fin janvier dans les toilettes et à l’extérieur de l’établissement, a précisé le capitaine Martin, alerté par le signalement d’une des victimes.

Deux familles ont porté plainte pour violence aggravée en réunion. Les cinq instigateurs convoqués le week-end dernier par la gendarmerie risquent l’exclusion de l’établissement et seront convoqués prochainement devant le juge des enfants.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.