dimanche 21 juillet 2019
Accueil / A la une / Les gendarmes démantèlent une importante filière internationale de contrebande de tabac (version actualisée)
Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

Les gendarmes démantèlent une importante filière internationale de contrebande de tabac (version actualisée)

Après vingt mois d’enquête, les gendarmes ont démantelé une très juteuse filière internationale de contrebande de tabac contrefait en France. Dix-huit personnes, dont dix ont été écrouées, viennent d’être mises en examen à Rennes et des saisies d’une valeur de plus de 500.000 euros ont été réalisées.

Cette organisation, qui agissait sur l’ensemble de l’Europe, disposait de relais notamment à Rennes, Nancy et dans le Val-de-Marne. L’importation frauduleuse et en bande organisée de quantités très importantes de tabac provenant d’Arménie, de Roumanie, d’Ukraine et d’autres pays européens, était réalisée pour l’essentiel par voie routière.

Lire aussi sur L’Essor: Les gendarmes mettent un coup d’arrêt à une organisation proche des Vory v zakone basée à Rennes

Saisis en juin 2017

Les enquêteurs français avaient été saisis en juin 2017 d’une demande d’entraide de la police criminelle allemande du BKA sur des malfaiteurs géorgiens, agissant en France et en Allemagne et appartenant à l’organisation des “Vory v zakone”. Sous ces deux mots russes, qui signifient “voleurs dans la loi”, se cachent des groupes mafieux, d’origine géorgienne, auteurs de nombreux méfaits dans des pays de l’Union européenne depuis une quinzaine d ‘années. Ils portent tous des tatouages qui retracent leurs vols et leurs condamnations.

Chaque automobile transportait en France, à raison de plusieurs voyages par semaine 400 cartouches par voyage, les véhicules utilitaires 1.500 cartouches et des poids lourds 6.000 cartouches. Une première opération, le 14 janvier, a permis d’interpeller 21 personnes, chargées de convoyer les véhicule, avec l’appui du GIGN et de 200 autres gendarmes, douaniers et policiers. Six armes de poing, de l’argent, des cigarettes et des véhicules avaient été alors saisies.

Le mardi 2 avril, une nouvelle opération judiciaire a conduit à l’interpellation de huit nouveaux suspects en Ile-de-France, en Bretagne et dans la région de Nancy . Une habitation d’une valeur de 340.000 euros a été saisie ainsi que 100.145 euros en numéraire, 30.000 euros sur un compte bancaire, et près de 7.400 paquets de cigarettes de contrebande d’une valeur de 58.000 euros.

Sur les 18 suspects mis en examen, dix ont été placés en détention provisoire et huit placés sous contrôle judiciaire. L’enquête avait débuté en juin 2017. Elle a été menée par la section de recherches de Rennes, l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) et le service national de douane judiciaire (SNDJ) sur commission rogatoire d’un juge d’instruction de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Rennes. Les enquêteurs ont bénéficié du soutien de l’unité de coopération judiciaire européenne Eurojust et de l’agence européenne de police Europol.

P-M.G

A voir également

Photo d'illustration (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Réforme des retraites: les gendarmes tirent leur épingle du jeu

Retraites à jouissance immédiate et bonifications des gendarmes seront maintenues. Les primes seront en plus intégrées au calcul de la pension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *