vendredi , 18 juin 2021

Les gendarmes démantèlent une filière de drogue en Isère

Drogue contre argent en flagrant délit. Des gendarmes du GIGN viennent d’arrêter un convoyeur de stupéfiants et l’organisateur du réseau isérois au moment où ils procédaient à l’échange.

Juin 2020. La juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Lyon saisit la section de recherches de Grenoble d’une enquête pour trafic de stupéfiants. A la tête du trafic, un quadragénaire résidant en Isère, défavorablement connu de la Police et de la Gendarmerie. Il importe en effet de l’héroïne, de la cocaïne, du crack ou encore du cannabis par l’intermédiaire d’un routier hollandais. Celui-ci fait des allers-retours réguliers entre les Pays-Bas et l’Espagne.

Février 2021. Une information judiciaire est confiée à une juge d’instruction de la Jirs de Lyon pour “trafic de stupéfiants et blanchiment”.

26 avril 2021. Une opération débute en Isère, à l’occasion d’un discret échange entre le chauffeur hollandais et le principal suspect. Des militaires du GIGN de Satory arrêtent les deux hommes. Les gendarmes découvrent alors près de 20.000 euros en liquide et deux sacs avec 30kg d’un produit brunâtre, dont l’analyse est en cours. Il y a aussi une arme et un brouilleur de téléphones portables.

En même temps, des gendarmes des groupements de l’Isère, de la Drôme et de la Loire interpellent trois autres personnes. Enfin, le commanditaire présumé et l’épouse du chauffeur sont interpellés aux Pays-Bas.

Lire aussi: Un vaste trafic de stupéfiants démantelé par la section de recherches de Marseille

Un trafic de drogue de plusieurs centaines de milliers d’euros

Les perquisitions permettent de découvrir plus de 100.000 euros en liquide, près de 700 grammes héroïnes et 170g de résine de cannabis. Les enquêteurs mettent également la main sur de nombreux matériels utilisés pour ce trafic. La justice devrait saisir plusieurs véhicules, de nombreux comptes et biens immobiliers. Un trafic de drogue juteux représentant plusieurs centaines de milliers d’euros.

Quatre personnes se voient mises en examen, dont deux incarcérées et deux placées sous contrôle judiciaire.

PMG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.