vendredi 26 avril 2019
Accueil / A la une / Le phénomène inquiétant des vols à la fausse qualité visant des personnes âgées
Bijoux saisis le 7 novembre dans une cache aménagée dans le véhicule d'un receleur (PH : Gendarmerie) Bijoux saisis le 7 novembre dans une cache aménagée dans le véhicule d'un receleur (PH : Gendarmerie)
Bijoux saisis le 7 novembre dans une cache aménagée dans le véhicule d'un receleur (PH : Gendarmerie)

Le phénomène inquiétant des vols à la fausse qualité visant des personnes âgées

Bouclées sous la houlette de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), deux affaires récentes attirent l’attention sur un phénomène récurrent, celui des vols à la fausse qualité visant des personnes âgées. Faux policiers, faux plombiers, faux agents des eaux, mais vrais malfaiteurs, ils s’introduisent par la grande porte chez des septuagénaires ou des octogénaires pour y dérober bijoux et espèces avec des préjudices qui peuvent s’élever, au total, à plusieurs centaines de milliers d’euros.

50 vols à la fausse qualité

Dans le premier dossier, datant de milieu septembre, ce sont six membres de la communauté des gens du voyage qui ont été écroués après avoir été mis en examen pour “vols en bande organisée et association de malfaiteurs”.  Ils ont été interpellés dans l’Aube, la Côte d’Or, l’Isère et la Drôme par la police et la gendarmerie.

Ils sont soupçonnés d’avoir commis, en 2017 et 2018, 50 vols à la fausse qualité chez des personnes âgées de 72 à 97 ans, résidant en Auvergne Rhône-Alpes, Centre Val-de-Loire, Bourgogne Franche-Comté, Occitanie, et Grand Est. Un faux policier interpellait un faux plombier au domicile d’une victime, puis les auteurs détournaient son attention et dérobaient les bijoux et les espèces.

L’enquête, menée conjointement par la sûreté départementale du Rhône, l’OCLDI central et son détachement de Sathonay-Camp, près de Lyon, a permis d’identifier l’équipe de voleurs et le receleur, et de rapprocher plusieurs dizaines de faits sur l’ensemble du territoire et de réaliser une enquête patrimoniale attestant d’un niveau de vie élevé.

Le receleur, qui se rendait en Belgique, a été interpellé sur l’autoroute A26 dans l’Aube. Cinq kilogrammes de bijoux ont été découverts dans son véhicule. Six autres personnes ont ensuite été arrêtées. Les perquisitions ont permis de découvrir deux fausses cartes de police, une tenue de plombier, un gyrophare, 103.000 euros en espèces, des bijoux et des montres et sac de luxe. En outre, quatre véhicules haut de gamme ont été saisis au titre des avoirs criminels.

Une prétendue oxydation des bijoux

Dans le second dossier, six membres de la communauté des gens du voyage ont été interpellées il y a quelques jours, dans le cadre d’une enquête menée par la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy, portant sur une cinquantaine de vols de personnes âgées de 79 à 84 ans, commis depuis le mois de mai, d’abord dans l’Ain puis le Bas-Rhin, puis dans un total de 25 départements.

Les arrestations ont été effectuées le 7 novembre en Charente-Maritime et dans le Pas-de-Calais par la section de recherches de la gendarmerie de Strasbourg et l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), avec l’appui de l’antenne du GIGN de Tours. Quatre personnes ont été écrouées et deux placées sous contrôle judiciaire. Trois hommes jouant les faux agents des eaux Veolia, deux compagnes et un receleur ont été mis en examen pour “vols en bande organisée, recels de vols en bande organisée, association de malfaiteurs et blanchiment”.

Deux faux agents des eaux, portant une chasuble Veolia, se présentaient  au domicile de personnes âgées en prétextant une intervention sur le réseau de distribution d’eau. Ils signalaient alors des anomalies – évidemment imaginaires – qui, selon eux, nécessitaient l’utilisation d’un produit très nocif provoquant l’oxydation des bijoux. Les victimes étaient alors invitées à mettre dans un sac les bijoux et l’argent et de le placer au réfrigérateur. Les malfaiteurs s’emparaient ensuite du sac après avoir détourné l’attention des victimes.

Lors des perquisitions, quatre véhicules récents, 1,4 kg de bijoux, 21 pièces d’or, du matériel multimédia, des perruques, des chasubles Veolia ont été saisis. Trois saisies sur comptes bancaires ont permis de saisir un montant total de 210 000 euros au titre des avoirs criminels.

PMG

A voir également

Gendarmerie de l’Hérault caillassée: trois mineurs interpellés

La gendarmerie de Paulhan, près de Montpellier (Hérault), a été caillassée lundi 22 avril. Trois personnes ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !