mardi 18 juin 2019
Accueil / L'actualité Île-de-France / Le GIGN s’illustre lors d’un exercice européen
Le GIGN lors d'un exercice à Eurosatory (crédit photo: Eurosatory).
Le GIGN lors d'un exercice à Eurosatory (crédit photo: Eurosatory).

Le GIGN s’illustre lors d’un exercice européen

Branle-bas le combat du côté des forces d’interventions européennes ! Les unités de 30 nations du Vieux continent se sont rassemblées pour un exercice, organisé du 8 au 11 octobre 2018. Le Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) s’est illustré dans l’un des sept scénarios de crise. Les gendarmes français sont en effet intervenus en Espagne pour un exercice de contre-terrorisme aérien.

Il s’agissait, pour les différentes unités impliquées (belges, espagnoles, italiennes, françaises, et portugaises) de s’entraîner pour faire face au détournement d’un avion gros porteur. Les forces d’intervention en ont profité pour tester de nouvelles capacités techniques d’ouverture des portes. Un domaine d’expertise du GIGN. L’unité s’est justement équipée de véhicules d’assaut Sherpa. Ces derniers sont dotés de passerelles permettant les interventions en hauteur pour faire face au détournement d’un très gros porteur comme l’Airbus A380.

Lire aussi sur L’EssorQuatorze nouveaux 4×4 “Fortress Intervention” pour le GIGN

Au-delà de cet exercice, les forces d’intervention européennes, réunies au sein du réseau Atlas, veulent renforcer leur coopération. Les 38 unités représentées (les Etats membres de l’Union européenne, la Suisse, la Norvège et l’Islande) ont formalisé la création d’un bureau d’appui au sein de l’agence européenne Europol.

Ce bureau d’appui, rattaché au Centre européen de lutte contre le terrorisme, doit donner de l’air à la présidence d’Atlas, actuellement assurée par l’Autriche. Les policiers détachés par Europol à ce bureau d’appui doivent soulager cette présidence de certaines tâches administratives. S’il n’y a pas, dans l’immédiat, de gendarmes du GIGN détachés dans ce bureau d’appui, l’unité d’intervention suit évidemment avec attention le rapprochement en cours d’Atlas et d’Europol.

G.T.

A voir également

Les sections de recherches de Bretagne et Nantes, aidées par les polices allemandes et roumaines, viennent de viser un réseau soupçonné de traite d'êtres humains (Crédit photo: DR).

Les sections de recherches de Bretagne et de Nantes font tomber un réseau de prostitution

Un réseau de prostitution international vient d'être démantelé par les gendarmes des sections de recherches de Bretagne et de Nantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !