vendredi 4 décembre 2020
Accueil / Opérationnel / Le GIGN pour la première fois sur le Tour de France 
Un gendarme du GIGN lors d'une démonstration au camp de Beynes (Photo M. Guyot/Essor).

Le GIGN pour la première fois sur le Tour de France 

Le GIGN accompagnera pour la première fois la 103ème édition du Tour de France, qui aura lieu du 2 au 24 juillet. Les gendarmes du Groupe d’intervention seront présents « sur le village de départ et à l’arrivée de chaque étape, ainsi qu’aux niveaux routiers et aériens » a précisé à “L’Essor” le colonel Hubert Bonneau, commandant le GIGN, lors de la présentation du dispositif de sécurité du Tour de France place Beauvau.

« Dans le cadre du schéma d’intervention qui concerne les forces spécialisées que j’ai présenté le 19 avril, il s’agit de disposer d’éléments capables de réagir dans l’urgence absolue à une attaque perpétrée aux abords et sur l’itinéraire de l’épreuve », a expliqué le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

Pour la première fois également, un poste de commandement opérationnel réunissant les représentants de la Gendarmerie, de la Police, de la Fédération nationale des sapeurs pompiers, de la Sécurité civile, sera mis en place. Dans ce cadre, un membre du corps préfectoral coordonnera l’ensemble des équipes du ministère de l’Intérieur.

23.000 policiers et gendarmes seront mobilisés sur la Grande Boucle cette année, soit 3.000 de plus qu’en 2015. Pour autant, le ministre de l’Intérieur a assuré que ce dispositif pourrait être revu à la hausse : « Le risque terroriste demeure très élevé. Des évaluations sont actuellement en cours pour afin d’examiner si nous devons rehausser encore, ici ou là, ce niveau d’engagement ».

Parmi les 13.000 gendarmes, 50 motocyclistes de la Garde républicaine assurent l’escorte des 198 coureurs du Tour de France. Comme en 2015, des gendarmes seront positionnés à hauteur des passages à niveau, décision prise à l’issue de l’épreuve du Paris-Roubaix lorsque des cyclistes avaient traversé un passage à niveau baissé, évitant de peu un TGV.

Nathalie Deleau

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.