mercredi 24 avril 2019
Accueil / A la une / La Gendarmerie démantèle un gang familial de cambrioleurs itinérants, auteurs d’une centaine de cambriolages
Photo OCLDI

La Gendarmerie démantèle un gang familial de cambrioleurs itinérants, auteurs d’une centaine de cambriolages

Photo OCLDI

Les gendarmes ont terminé l’année 2018 en fanfare en bouclant à la veille de Noël, une enquête, entamée il y a près de deux ans. Celle-ci a permis le démantèlement d’un gang familial de gens du voyage, auteurs d’une centaine de cambriolages nocturnes d’entreprises en région parisienne et dans le grand Ouest pour un préjudice d’au moins 1,7 million d’euros.
Tout commence en février 2017. Une recrudescence de vols dans des entrepôts ou des magasins de parfums est constatée en Île-de-France. Leurs auteurs – une équipe d’une demi douzaine d’hommes – utilisent des accessoires spécifiques (cagoule “hibou” et cagoules à “capuchon”), le même mode opératoire toujours de nuit, le même type de véhicules volés, dont des voitures de grosse cylindrée. Particulièrement aguerris, les voleurs neutralisent véhicules et locaux de Gendarmerie avant d’opérer. Pour tous les faits recensés, une BMW X5 est détectée avec des fourgons ou des camions volés, en fonction du butin ciblé. En février 2007, une trace ADN est relevée sur un extincteur retrouvé dans le coffre d’un véhicule BMW X6 impliqué dans le vol d’un entrepôt Marionnaud. Ce véhicule volé est découvert sur le plateau de Vernouillet (Yvelines) où sont sédentarisées depuis plusieurs années de nombreuses familles de gens du voyage.

Le 11 octobre 2017, la cellule “OCLDI raids frets Cambris 2017″est créée, avec des enquêteurs de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), des sections de recherches de Versailles, Rouen et Amiens, des brigades de recherches d’Orléans et Abbeville. Les appuis judiciaires (police technique et scientifique, observations, …) conjugués à des recoupements permettent de rapprocher 32 vols ou tentatives, dans des magasins, entreprises ou entrepôts et 65 faits connexes sur cinq régions.

Cinq jours plus tard, une commission rogatoire du TGI de Versailles est délivrée pour “vols et tentatives de vols en bande organisée, recels en bande organisée, association de malfaiteurs, destructions par incendie et destructions de biens d’utilité publique”.

Le 20 octobre 2017, à la suite d’une opération judiciaire menée sur le plateau de Vernouillet dans le cadre d’un dossier relatif à des vols à la fausse qualité, le véhicule BMW X5 volé est retrouvé calciné. Au total, quatre traces ADN sont relevées sur des faits différents mais pouvant être reliés. De nombreux autres prélèvements ont été traités par l’Institut de recherches criminelles de la gendarmerie nationale (IRCGN). Outre la police technique et scientifique, les écoutes téléphoniques, les renseignements et le travail d’environnement permettent d’identifier un cinquième individu.

Fin décembre 2017, trois hommes issus de la communauté des gens du voyage sont interpellés par le GIGN en fin de périple nocturne, alors qu’ils viennent d’attaquer un entrepôt de produits cosmétiques dans le Val d’Oise. Toujours encagoulés au moment de leur interception, ils circulent à bord de véhicules de forte cylindrée. Malgré l’importance du dispositif en place, trois autres parviennent à s’échapper.

Le mardi 18 décembre 2018, ces trois hommes en fuite sont placés en garde à vue au terme d’une opération déclenchée sur le plateau de Vernouillet. Le travail de fond conduit par les gendarmes, avec notamment de nombreuses analyses réalisées par l’IRCGN sur des centaines de prélèvements recueillis par les techniciens de scène de crime de la Gendarmerie lors des différents vols de frets, aboutit à l’identification de trois membres de la famille, trois hommes incarcérés depuis décembre 2017, à partir de leur profil génétique.

PMG

A voir également

Les tags sur la façade de la Gendarmerie de Landivisiau (Capture d'écran le Télégramme)

Des tags appelant au suicide inscrits sur la gendarmerie de Landivisiau (Vidéos)

Des slogans haineux appelant au suicide des policiers ont été inscrits sur la façade de …

2 Commentaires

  1. DENIER

    Il y a toujours des “courageux” pour attaquer à 3 ou 4 des personnes isolées : viellard, jeune femme seule dans les transports, policiers, pompiers et là gendarme adjoint seul et en civil . On le roue de coups et en prime on lui dérobe sa carte professionnelle pour en faire quoi ensuite ? Je vous le donne en mille : attaquer des automobilistes isolés ou des personnes âgées à leur domicile en se présentant comme des enquêteurs .

    Stop à cette racaille que certains magistrats libèrent un peu vite et merci aux gendarmes, policiers, pompiers, urgentistes, … qui sont là pour nous protéger et nous sauver au péril de leur vie .

  2. Dommage que cette belle reussite des gendarmes n ait pas été publiée dans la presse nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !