vendredi 13 décembre 2019
Accueil / L'actualité Auvergne Rhône-Alpes / Il avait sélectionné 80 gendarmes et policiers sur les réseaux sociaux pour s’en prendre à eux
PhotoMIX-Company / Pixabay

Il avait sélectionné 80 gendarmes et policiers sur les réseaux sociaux pour s’en prendre à eux

Il voulait s’en prendre à des gendarmes et policiers qu’il avait sélectionnés sur les réseaux sociaux, notamment Linkedin.

80 membres des forces de l’ordre avaient ainsi été ciblés par cet homme, résidant près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Interpellé par la section de recherches (SR) de la Gendarmerie, il est écroué.

Les enquêteurs de la SR de Clermont-Ferrand se sont intéressés à cet homme de 43 ans à la suite d’un signalement. Selon Le Parisien, il a été dénoncé par un internaute à qui il avait transmis cette liste des 80 membres des forces de l’ordre dont il souhaitait, selon ses propos, la mort.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Intervenues deux jours avant le G7 de Biarritz, ces menaces ont été prises très au sérieux.

Déjà condamné pour des menaces

Localisé, cet homme chez lequel a été retrouvée une littérature à l’idéologie pro-nazie été interpellé samedi à son domicile situé au sud de Clermont-Ferrand par les gendarmes de la SR. Placé en garde à vue, le suspect a été présenté à la justice ce dimanche. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire, une mesure motivée par la révocation d’un sursis.

Lire aussi sur L’EssorLes gendarmes menacés avant un G7 sous haute surveillance

L’homme avait,  en effet, déjà été condamné pour des menaces  à de la prison avec sursis à l’encontre d’un particulier.

La semaine dernière, cinq personnes connues de la mouvance anarcho-autonome avaient déjà été interpellées dans le sud-ouest après avoir menacé  de “cramer ” un hôtel hébergeant des gendarmes mobiles mobilisés pour le G7 de Biarritz.

 

A voir également

La Mercedes bleue du chauffard a été confisquée (Crédit photo: Gendarmerie de la Drôme).

Dans la Drôme, un chauffard fuit les gendarmes à 240km/h avant de tomber en panne d’essence

Un chauffard, au volant d’une puissante Mercedes, a semé les gendarmes à 240km/h. Mais il est tombé en panne d’essence 60 kilomètres plus loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *