vendredi 30 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Hommage national pour le major Briere

Hommage national pour le major Briere

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a rendu hommage lundi au major Daniel Briere, tué mercredi par un voleur de voiture dans l’arrière-pays niçois, en évoquant “une mort intolérable, insupportable, inqualifiable” provoquée par un grave refus d’obtempérer.

“C’est l’arme à la main, tentant d’intercepter un voleur de voiture en fuite, dans le cadre d’une enquête exemplaire, qu’il a été tué”, a rappelé le ministre, au cours d’un hommage de la Nation, dans la cour de la caserne de gendarmerie Ausseur où régnait une ambiance lourde d’émotion.

“Ce refus d’obtempérer, cette violence, ce meurtre, doivent être punis avec toute la sévérité que prévoit la loi. Les forces de l’ordre sont l’expression de cette loi. Ceux qui refusent de s’y soumettre lancent un défi à notre société”, a souligné Manuel Valls.

“Dans ce domaine, je n’accepte pas la banalisation. Je refuse les hiérarchies entre les actes commis: ils n’y a pas de petites bravades et de grandes menaces. Tout refus d’obtempérer dit la même chose: il est un défi à l’autorité, il est un rejet de nos lois, de la norme de la règle, jamais rien ne peut le justifier”, a-t-il martelé.

Manuel Valls a annoncé lundi qu’il recruterait plus de 6.000 personnes dans les forces de l’ordre en 2013, essentiellement des remplacements de départ à la retraite mais aussi 500 nouveaux postes.

“Rien ne remplace la présence humaine sur le terrain”, a-t-il souligné. La cérémonie d’hommage s’est déroulée en présence du directeur général de la gendarmerie nationale Jacques Mignaux, du commandant de gendarmerie de la région PACA Marc Mondoulet, du commandant du groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes Gaël Marchand et du préfet des Alpes-Maritimes Christophe Mirmand. Ainsi que des députés des Alpes-Maritimes, Christian Estrosi et Eric Ciotti.

A titre posthume, Daniel Briere s’est vu attribuer le grade de capitaine et a été élevé au rang de chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur. Il a également reçu la médaille de la gendarmerie nationale avec palme.

Daniel Briere “avait toutes les qualités que l’on attend d’un gendarme: courage, autorité, discernement et capacité de prise de décision”, a souligné Manuel Valls. “Il a marqué ses camarades, ses chefs, par son calme et sa détermination, il avait ce sens de l’enquête qui lui valait l’estime et la confiance des magistrats”, a également mis en exergue le ministre. A l’adresse des nombreux gendarmes présents, il s’est dit “fier” d’être leur ministre. “Votre mission réclame un courage absolu”, a-t-il loué.

Le major Daniel Briere, mort à l’âge de 52 ans, marié et père de deux enfants, avait intégré en juillet 20O1 la brigade des recherches à Nice, dont il était devenu le commandant en second en juillet 2010.

Né à Reims et formé à l’école des sous-officiers de gendarmerie de Chaumont (Marne), il avait fait sa carrière dans le Var et les Alpes-Maritimes. Il a travaillé pendant trois ans à l’ambassade de Managua (Nicaragua) et a fait des missions en Algérie, en Argentine et en Côte d’Ivoire (à l’occasion de l’opération Licorne).

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.