samedi 26 septembre 2020
Accueil / Opérationnel / Haute-Garonne : destruction d’explosifs dissimulés sous un pont

Haute-Garonne : destruction d’explosifs dissimulés sous un pont

Des démineurs ont détruit mardi un kilo d’explosifs dissimulé sous un pont près de Toulouse par un jeune homme grièvement blessé en janvier alors qu’il manipulait des produits chimiques, a-t-on appris auprès des pompiers et de la Gendarmerie. L’explosif, du peroxyde d’acétone plus connu sous l’acronyme TATP, était dissimulé sous un pont à proximité de la commune de Plaisance-du-Touch, dans l’agglomération toulousaine, a-t-on appris auprès des pompiers de la Haute-Garonne.

Les gendarmes ont mis en place un périmètre de sécurité et ont fait appel à des démineurs qui ont fait exploser le TATP dans un champ voisin, ont précisé les pompiers. L’explosif n’était relié à aucun système de mise à feu, ont précisé les gendarmes mais une source proche de l’enquête a souligné l’extrême dangerosité de cette matière particulièrement instable.

Les gendarmes avaient été mis sur la piste de cet explosif à la faveur de leur enquête sur un jeune homme adepte des manipulations de produits chimiques dangereux. Le 9 janvier, ce mécanicien aéronautique de 20 ans avait été très grièvement blessé en provoquant une explosion de produits chimiques à son domicile: son studio de Plaisance-du-Touch avait été ravagé alors qu’il manipulait de l’acide chlorhydrique et de l’acétone.

Le jeune homme a passé plus d’un mois entre la vie et la mort et ce n’est que très récemment que les enquêteurs ont été en mesure d’entrer en contact avec lui et apprendre où il avait dissimulé le reste des explosifs qu’il avait fabriqués. De source proche de l’enquête, rien ne permet de rattacher en l’état les manipulations de celui qui est décrit comme un “petit chimiste” à des activités terroristes ou de grand banditisme. Par ailleurs, son état de santé ne permet pas à la justice de l’interroger.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *