vendredi 23 octobre 2020
Accueil / Opérationnel / Gendarmes et ONCFS stoppent un trafic de pesticide mortel pour la faune
Véhicule Gendarmerie (Photo M. Guyot/Essor)
Véhicule Gendarmerie (Photo M. Guyot/Essor)

Gendarmes et ONCFS stoppent un trafic de pesticide mortel pour la faune

Les agents de l’Office national de la chasse et les gendarmes ont mis fin récemment à un trafic de pesticides employés dans l’agriculture et contenant une molécule qui, malgré son interdiction en France, continue à y semer la mort dans la faune sauvage, ont-ils indiqué jeudi.

Depuis son interdiction en 2008, le carbofuran intoxique et tue encore régulièrement des cervidés, des lièvres, des renards ou des pigeons dans toute la France, a indiqué  Anouk Decors, du réseau Sagir. Sagir associe l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) et les fédérations de chasseurs dans la surveillance de la santé de la faune sauvage.

Le carbofuran aurait ainsi causé la mort de 22 chevreuils sur une zone de 700 hectares dans le Tarn en 2011. Les empoisonnements restaient trop nombreux pour être seulement dûs à l’écoulement de stocks anciens d’insecticides au carbofuran, a indiqué Mme Decors.

En 2012, devant la persistance de la mortalité, Sagir et l’ONCFS ont alerté la gendarmerie et son Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP). L’enquête ouverte à Albi a révélé un trafic en provenance d’Espagne et permis l’interpellation d’un revendeur, qui sera jugé devant le tribunal correctionnel, ont dit l’ONCFS et l’OCLAESP dans un communiqué.

Mme Decors a souligné qu’il ne s’agissait pas de montrer du doigt les agriculteurs qui, “globalement, sont respectueux des pratiques”. L’idée est de montrer que, malgré les interdictions, des pesticides illicites – et pas seulement le carbofuran – continuent à tuer et que la veille sanitaire permet de déjouer des trafics subsistants. Les empoisonnements d’animaux sauvages peuvent aussi relever de la malveillance pure et simple, a-t-elle dit.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.