samedi 28 novembre 2020
Accueil / Opérationnel / Gendarmerie de Beauvais : un forcené en garde à vue, le corps de sa mère retrouvé à son domicile
Un forcené qui s'était retranché dimanche soir au domicile de sa mère à Paillart en menaçant des gendarmes, a été placé en garde à vue après s'être rendu alors que le corps de sa mère a été retrouvé sur place.

Gendarmerie de Beauvais : un forcené en garde à vue, le corps de sa mère retrouvé à son domicile

Un forcené qui s’était retranché dimanche soir au domicile de sa mère à Paillart (Oise) en menaçant des gendarmes, a été placé en garde à vue après s’être rendu, a-t-on appris lundi auprès de la gendarmerie alors que le corps de sa mère a été retrouvé sur place.

“Suite à plusieurs heures de négociations” conduites par les gendarmes de Beauvais, “le forcené s’est rendu sans violence vers 21H15”, a-t-on indiqué auprès de la région de gendarmerie Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Il a aussitôt été placé en garde à vue. Le cadavre de sa mère a été retrouvé à son domicile. On ignore les circonstances de la mort.

Les gendarmes ont saisi trois revolvers, une carabine et des grenades d’exercice, selon une source proche de l’enquête. Le parquet de Beauvais s’est refusé à communiquer toute information.

Dimanche à 16H25, la gendarmerie avait reçu un appel téléphonique du maire de Paillart qui voulait connaître l’état de santé d’une femme tout juste sortie de l’hôpital.

Des gendarmes se sont alors rendus au domicile de cette femme où ont été accueillis par son fils, qui les a menacés, avec une arme d’épaule et une arme de poing, selon une source proche de l’enquête dimanche. L’homme, âgé de 46 ans, avait appelé spontanément l’AFP, disant ne pas vouloir se rendre à la gendarmerie qui le soupçonnait, a-t-il dit, d'”avoir fait disparaître (sa) mère”. Il avait affirmé être seul avec son chien. Le forcené avait aussi assuré disposer d'”une carabine semi-automatique, trois revolvers, deux grenades d’exercice” et d’assez de “connaissances en chimie” pour “faire sauter” son domicile.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.